Accéder au contenu principal

Analyses

En quoi l'apport des européens participe au dynamisme de l'hôtellerie néerlandaise ?

Les élections législatives se sont tenues hier aux Pays-Bas et se sont traduites par la défaite de la formation d’extrême droite (PVV). Retour sur l'importance des clientèles étrangères, et notamment européenne, dans l'hôtellerie néerlandaise.

En 2016, les Pays-Bas ont accueilli près de 15,7 millions de visiteurs internationaux, un chiffre en hausse de +5% par rapport à 2015. Le secteur du tourisme a engendré des recettes s’élevant à près de 11,4 milliards d’euros. Si la demande domestique représente tout de même plus de 47% des nuitées touristiques du pays en 2015, la demande internationale est donc prépondérante (53%). Elle est fortement liée à la clientèle européenne, qui représente près de 38% des nuitées touristiques globales du pays, et un poids plus important encore dans les grandes villes. Cela s’explique notamment par la situation géographique du pays, au carrefour de l’Europe. Les visiteurs européens proviennent ainsi majoritairement d’Allemagne (clientèle en hausse de +46% entre 2007 et 2015 par rapport), de Grande-Bretagne (en augmentation de +6,5% sur la période), de Belgique (en hausse de 70% depuis 2007), de France (+38%). En dehors de l’Europe, les visiteurs nord-américains occupent une part importante des nuitées touristiques hollandaises ; avec une part de 4% du total des nuitées. Après une faible dynamique jusqu'en 2015, la clientèle américaine est en hausse de +5% cette année.Selon les premières données du Research Inbound Tourism NBTC, certaines clientèles sont à l'inverse en net recul en 2016, par rapport à 2015. La Russie en est l’illustration : le nombre de visiteurs russes enregistre une baisse de -19%, qui s’explique en partie pour des raisons géopolitiques entre la Russie et l’Europe et notamment depuis la crise ukrainienne. La Norvège suit le pas, avec un nombre de visiteurs en recul de -13%, et le Danemark affiche également une baisse de -7% sur la même période.Pour rappel, le pays a enregistré en 2016 des performances hôtelières en progression par rapport à 2015. Le RevPAR (revenu par chambre disponible) des hôteliers hollandais est en hausse de +6,1%. Cette progression s’explique par un taux d’occupation et un prix moyen en croissance de respectivement +1,7 points et +3,8%. Le taux d’occupation atteignait alors 74,7% en moyenne sur l'ensemble de l'année.Les clientèles européennes ont grandement contribué au dynamisme de l’activité hôtelière du pays. Reste à savoir si le résultat des élections qui se tiennent aujourd’hui auront ou non un impact sur les relations avec les autres pays européens, et sur la demande future. Mais en tous les cas, le destin des hôteliers néerlandais restera lié à celui des européens...Retrouvez tous les chiffres et détails sur les Pays-Bas dans l'European Hospitality Report 2017 dès le 20 mars sur notre boutique en ligne.

Vous aimerez aussi :

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?