Accéder au contenu principal

Actualités

En avril, l’Europe repart sur une courbe croissante

Si les disparités restent fortes selon les régions, les évolutions positives des performances hôtelières enregistrées par une petite majorité des pays du Vieux Continent dissimulent les faiblesses de leurs voisins.

Dans l’ensemble, le mois d’avril montre une tendance générale à la hausse avec une évolution positive du Revenu par chambre disponible de l’Europe, de l’ordre de 2,2%. L’amélioration est plus à mettre sur le compte de la hausse de 1,7% des prix moyens, renforcée par le maintien des taux d’occupation sur la période (+0,4 point). L’embellie touche la quasi-totalité des catégories hôtelières, principalement le haut de gamme qui profite de la meilleure hausse de RevPAR de 4,1%, suivi par le une étoile (+3,5%), le deux étoiles (+2,6%) et le quatre étoiles (+1,2%). Seule ombre au tableau, le Revenu par chambre disponible des établissements zéro étoile accuse une chute de 3,8%, en raison de la faiblesse de ses taux d’occupation, en baisse de 2,5 points. L’amélioration générale est une nouvelle fois le résultat de forts contrastes régionaux, avec l’Europe Centrale et du Nord (Allemagne, Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas, Suède, Danemark) sur une courbe croissante et l’Europe du Sud et de l’Est (Espagne, Portugal, Pologne, République Tchèque) en chute libre. En Avril l’Allemagne a récupéré sa place en haut du tableau avec une évolution remarquable de ses performances hôtelières. Le RevPAR du pays d’Angela Merkel s’envole de 20,1% grâce au dynamisme de l’activité affaires dans les grandes métropoles allemandes. Ce dernier est à l’origine de l’augmentation de 4,5 points des taux d’occupation, permettant aux hôteliers de jouer sur leurs prix moyens (+12,1%). Mais la palme du RevPAR le plus élevé revient aux Pays-Bas (92,2 euros). Ce dernier s’envole d’ailleurs de 8,5% grâce à la hausse de 14,2% des prix moyens qui rattrape la chute de 3,8 points des taux d’occupation. L’effervescence à l’approche du couronnement du nouveau roi, Willem-Alexander, a sans aucun doute profité à l’activité hôtelière de la ville. Le jour J (le 30 avril) ils étaient plus de 20 000 hollandais à être venus saluer leur nouveau souverain. L’Espagne, en revanche, accuse le coup avec une chute de 10,8% de RevPAR qui contraste avec l’amélioration de ses indicateurs du mois de mars dernier. Cela s’explique notamment par le décalage des dates de la Semaine Sainte, qui a eu lieu en mars de cette année contrairement à l’an dernier où elle s’était déroulée en avril.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?