Accéder au contenu principal

Tendances

Décembre 2016 : une fin d’année dans les starting-block pour les hôteliers européens

Comme le mois dernier, les hôteliers européens enregistrent des indicateurs en progression toutes catégories confondues. Leurs performances sont portées par un taux d’occupation et un prix moyen en hausse. En revanche, sur l’ensemble de l’année, les professionnels du secteur affichent des résultats globalement stables.

En décembre 2016, l’hôtellerie européenne a accéléré avec un RevPAR (revenu par chambre disponible) en forte hausse de +6,0% par rapport à décembre 2015. Cette performance s’explique par un taux d’occupation en rebond de +2,5 points couplé à un prix moyen en augmentation de 1,5%. Comme le mois précédent, l’ensemble des catégories sont concernées par cette embellie. Ce mois-ci, le segment haut de gamme enregistre la plus forte hausse (RevPAR : +7,3%) grâce à un prix moyen en hausse de 2,6 points et un taux d'occupation également en hausse de 2,6%.A l’exception de la France et du Luxembourg, l’ensemble des pays européens enregistrent des performances en hausse en décembre 2016 par rapport à la même période en 2015. La Hongrie affiche la meilleure performance (RevPAR : +21,4%), en raison d’un taux d’occupation qui bondit de 10,0 points et s'établit à 67%, une performance remarquable pour un mois de décembre. La République Tchèque suit le pas avec un RevPAR en hausse de 17,5%, porté à la fois par la fréquentation et par un prix moyen en augmentation de +8,5%. Six autres pays affichent un RevPAR à deux chiffres : la Grèce (+12,6%), le Royaume-Uni (+12,4%, exprimés en livres), le Portugal (+12,3%), l’Autriche (+12,3%) les Pays-Bas (+12,0%) et la Belgique (+10,1%). Notons que la Belgique présente pour la première fois depuis de longs mois des performances dans le vert, grâce à un taux d’occupation en hausse de 7,1 points. Une situation traduisant un retour de la confiance des visiteurs envers la destination, qui avait largement pâti des attentats du 22 mars dernier. Le Royaume-Uni est quant à lui porté par son prix moyen en hausse de 6,6%, accompagné d’une dévaluation de la livre sterling favorable au pouvoir d’achat des visiteurs étrangers.Le marché français est encore en léger recul par rapport au mois de décembre 2015 -le RevPAR des hôteliers est en baisse de -0,6%- mais le taux d’occupation des hôteliers de l’Hexagone rebondit de 2,6 points, un signal avant-coureur très positif mais qui ne permet cependant pas encore de compenser la baisse du prix moyen (-5,4%). Pour plus d’explications, retrouvez les tendances France du mois de décembre 2016.Sur l’ensemble de l’année, les hôteliers européens affichent des performances en légère hausse (RevPAR : +0,8%) comparativement à la même période en 2015. Le taux d’occupation est resté parfaitement stable à l'échelle du continent et le prix moyen a connu une faible hausse de +0,8%. Les trois pays occupant le podium sont l’Espagne (croissance de RevPAR : +12,4%), le Portugal (+11,1%) et la Pologne (+10,4%). Sans surprise, la France et la Belgique enregistrent les moins bonnes performances, avec un RevPAR ayant plongé de respectivement -5,1 et -11,8% sur l'année. L’Italie affiche également des indicateurs en recul sur les douze mois de l’année, en raison de son calendrier événementiel particulièrement riche en 2015. Le Luxembourg, dans la même situation (semestre européen en 2015) a également connu un léger recul de ses résultats (-1,1% sur l'année). L’année 2016 affiche ainsi des résultats globalement stables mais les performances enregistrées en décembre à l’échelle de l’ensemble des pays semblent indiquer une dynamique positive pour 2017.Retrouvez tous les détails sur les performances par pays, agglomération, gammes, et évolution d'offre dans l'European Hospitality Report.

Vous aimerez aussi :

  • Décembre 2016 : L'hôtellerie française peine à remonter la pente
  • #10 Quel bilan pour la France en 2016 ? # LTDC
  • Performances hôtelière : Palmarès 2016 des plus grandes agglomérations françaises
  • Espagne : Quelles nationalités soutiennent sa croissance touristique ?
  • En France, les touristes américains viennent de gagner 20% de pouvoir d'achat

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?