Accéder au contenu principal

Tendances

Décembre 2013 : l’hôtellerie française maintient son activité du mois

Grâce à l’activité qu’engendrent les traditionnelles festivités de fin d’année, les hôteliers français ont été en mesure d'obtenir des performances similaires à l'année dernière sur le mois de décembre, même si le bilan global de l'année 2013 n'en reste pas moins globalement morose.

Grâce à l'activité qu'engendrent les traditionnelles festivités de fin d'année, les hôteliers français ont été en mesure de terminer 2013 avec un niveau de performances similaire à celui du mois de décembre 2012. Le RevPAR national, toutes catégories confondues, enregistre ainsi une hausse modérée de 0,3%, poussée par l'amélioration de 0,5 point des taux d'occupation qui compense le recul de 0,7% des prix moyens. Dans un contexte économique morose, aggravé par l'annonce de nouvelles mesures fiscales peu favorables au tourisme notamment d'affaires, le segment haut de gamme n'est plus en mesure de jouer son rôle de moteur de l'hôtellerie française et accuse une nouvelle baisse de 3,1% de son Revenu par chambre disponible sur la période, résultant du ralentissement de la fréquentation des établissements comme de leurs prix moyens. Les autres catégories ont en revanche tiré leur épingle du jeu, avec des indicateurs en hausse du super-économique au milieu de gamme. En décembre 2013, la pénurie de chambres de l'hôtellerie parisienne a permis à la capitale de maintenir des taux d'occupation à un niveau similaire de ceux de l'an dernier à la même période, mais pas assez pour compenser le recul de 1,1% des prix moyens. L'hôtellerie parisienne accuse ainsi une baisse de 1% de son Revenu par chambre disponible. Avec un RevPAR nettement inférieur à celui de Paris, les autres régions françaises ont néanmoins été en mesure d'améliorer les performances de leurs établissements, avec une hausse de 1,9% du Revenu par chambre disponible des hôteliers de Province, résultant de la bonne tenue des prix moyens (+1%) et des taux d'occupation (+0,5 point). Cette progression s'explique notamment par le succès des traditionnels évènements de fin d'année, comme les marchés de Noël alsaciens et la Fête des Lumières de Lyon, mais également de la tenue de manifestations exceptionnelles comme les festivités de clôture de Marseille Provence 2013. L'Ile-de-France (hors Paris) est également sur une courbe croissante avec une amélioration de 4,4% du Revenu par chambre disponible de ses établissements. L'hôtellerie française a ainsi clos l'année 2013 avec un recul moyen de 0,7% de son Revenu par chambre disponible. Sur l'ensemble de l'année 2013, la baisse du RevPAR vient d'un léger tassement de la fréquentation des établissements (-0,2 point d'occupation) mais aussi des prix moyens (-0,4%). (lire notre article)

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?