Accéder au contenu principal

Analyses

De nouvelles ambitions pour le tourisme égyptien

Alors que la reprise du secteur en Egypte s’est enclenchée en 2014, le nouveau ministre du Tourisme, Khaled Ramy, souhaite doubler la fréquentation du pays d’ici l’année 2020 et atteindre les 20 millions de visiteurs.

Nommé dans le cadre du remaniement ministériel, Khaled Ramy, le nouveau ministre égyptien du Tourisme, a annoncé ses ambitions pour le secteur dans un entretien à Reuters. Il souhaite ainsi doubler la fréquentation du pays d'ici l'année 2020, pour atteindre les 20 millions de touristes et générer 20 milliards de dollars de revenus. Les nouvelles ambitions du secteur sont d'autant plus importantes qu'il représente 11,3% du PIB de l'Egypte. L'annonce intervient quelques mois après les premiers signes de la reprise de la fréquentation touristique du pays. Si le démarrage de l'année avait été difficile pour le secteur en raison de la menace terroriste, l'amélioration de la situation sécuritaire dans les principales zones touristiques du pays (la mer Rouge, le Caire et le sud de la Vallée du Nil) avait par la suite permis un retour à la hausse du nombre visiteurs. Sa progression avait notamment atteint les 70% sur le troisième trimestre de l'année, en comparaison avec la même période en 2013. Au final, sur l'ensemble de l'année 2014, l'Egypte a accueilli près de 10 millions de touristes, soit 4,4%de plus qu'en 2013. La fréquentation du pays reste néanmoins inférieure de 40% aux niveaux enregistrés avec le printemps arabe, la révolution égyptienne et le coup d'Etat de 2013. Le retour des clientèles étrangères en Egypte s'est particulièrement fait ressentir sur l'activité des hôtels du pays, comme le montrent les données observées par MKG Hospitality. Au cours de l'année 2014, le taux d'occupation des établissements a progressé de 6,7 points, repassant au dessus des 50%. Cumulé à l'amélioration de 8,8% du prix moyen, la hausse de la fréquentation a permis une croissance de 24,8% du Revenu par chambre disponible (RevPAR). Si les professionnels du tourisme égyptien restent encore prudents en ce qui concerne l'année 2015 et ne s'attendent pas encore à retrouver leur niveau d'activité de 2010, le mois de janvier est plutôt encourageant pour l'hôtellerie. Le RevPAR du pays est en effet en hausse de 52,5% sur la période, en raison de l'amélioration de 8,3 points du taux d'occupation et de 26,1% du prix moyen.

Vous aimerez aussi :

  • Nouveau coup dur pour les hôteliers égyptiens
  • Les touristes sont de retour en Egypte

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?