Accéder au contenu principal

Analyses

Commémoration du 6 juin 1944 : Débarquement massif de touristes dans les hôtels de Normandie

Traditionnellement, les commémorations du débarquement allié du 6 juin 1944 sont un moteur de l’activité hôtelière en Normandie, mais l’impact habituel a été démultiplié pour ce 70e anniversaire qui a eu de fortes répercussions sur un territoire particulièrement étendu.

En comparant l’activité de la semaine du 30 mai au 5 juin 2014 par rapport à la même période en 2013, le chiffre d’affaires par chambre dans l’hôtellerie progresse de 33% à l’échelle de l’ensemble de la future nouvelle grande région Normandie (regroupant les actuelles Basse et Haute-Normandie). L’afflux de touristes s’est traduit à la fois par une fréquentation qui a augmenté (+9,6 points de taux d’occupation) et par des prix moyens plus élevés (+16,9%).Ce sont les départements du Calvados et de la Manche qui ont enregistré les plus fortes hausses de performances, d’une part parce que ces départements concentrent les principaux sites des manifestations, et d’autre part parce qu’ils accueillent les principaux pôles d’hébergements, Caen ou Deauville notamment. La hausse des prix a été particulièrement marquée dans le Calvados, tandis que la Manche a gagné en fréquentation. Mais l’impact du D-Day s’est aussi fait ressentir dans les départements plus éloignés de l’Orne et de la Seine-Maritime, sur la route des plages depuis Paris. Les visiteurs de l’Eure semblent en revanche avoir préféré se rapprocher de l’évènement ou décaler leur séjour.Hors anniversaire décennal, le débarquement génère un surplus d’activité plus localisé, et qui se traduit essentiellement sur les taux d’occupation des hôtels du littoral du Calvados et de la Manche. Il faut dire également que les mois de mai et juin figurent déjà parmi les temps forts pour l’activité des établissements de cette zone de villégiature.Mais en 2014, pour le 70e anniversaire, l’ampleur de l’évènement lui confère un caractère particulier, en raison de l’importance des manifestations commémoratives organisées, et avec la venue sur le territoire normand de nombreuses délégations internationales, chefs d’Etats, hauts dignitaires internationaux ainsi que des médias.La hausse du chiffre d’affaires par chambre disponible sur les départements du Calvados et de la Manche a débuté plus d’une semaine avant les cérémonies, l’activité s’étant trouvée sensiblement renforcée dès le 29 mai 2014 :Dans les deux départements du Calvados et de la Manche, la hausse du chiffre d’affaires atteint près de 50%, représentant à travers l’ensemble des hôtels de ces départements un chiffre d’affaires hébergement additionnel de 2,5 à 3,5 millions d’euros relativement au 69e anniversaire du débarquement allié.Georges Panayotis, PDG du groupe MKG, a déclaré : "Le tourisme est un facteur du rapprochement des peuples et des alliés ; c'est aujourd'hui une occasion unique de mettre à l'honneur la culture française de l'hospitalité".

Vous aimerez aussi :

  • Centenaire de la Grande Guerre : le tourisme local fait mieux que défendre ses positions
  • 25 ans de la chute du Mur de Berlin : les performances hôtelières s'envolent
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?