Accéder au contenu principal

Analyses

Bruxelles : un début décembre difficile pour l’hôtellerie malgré le marché de Noël

Finalement maintenu à la suite de la baisse du niveau d’alerte terroriste dans la capitale belge, Plaisirs d’Hiver, le marché de Noël bruxellois, peine attirer les visiteurs. Considérablement impactée par la baisse de fréquentation, l’activité hôtelière de la ville pourrait toutefois opérer un retour progressif à la normale sur la seconde quinzaine du mois.

Plaisirs d'Hiver, l'un des deux marchés de Noël les plus fréquentés de Belgique avec celui de Liège, a ouvert ses portes dans un contexte tendu. Ses chalets se sont illuminés le 27 novembre dernier, alors que Bruxelles venait de passer par un état d'alerte terroriste maximale, tout juste abaissé d'un cran la veille de l'ouverture (lire notre article). La fréquentation de la manifestation sur les deux premières semaines de décembre a donc été considérablement impactée par la crainte d'une menace terroriste, notamment en ce qui concerne la venue de visiteurs étrangers. L'hôtellerie compte parmi les premières industries directement touchées par le recul du nombre de touristes dans la capitale belge, comme le montrent les données observées quotidiennement par MKG Hospitality. Sur les 17 premiers jours du mois de décembre, le Revenu par chambre disponible (RevPAR) des établissements a chuté de 24,9%, principalement en raison de la baisse de 19,6 points du taux d'occupation. Le prix moyen a, quant à lui, reculé de 0,9%. Les conditions météo douces et humides ont été un autre facteur peu favorable à l'ambiance de Noël. Evolution des performances hôtelières de Bruxelles Du 1er au 17 décembre 2015Le recul des performances hôtelières semble cependant s'estomper sur les premiers jours de la seconde quinzaine de décembre, alors que les autorités touristiques parlent d'un retour à la normale de la fréquentation dans les rues de la ville. "Après un début décembre mouvementé, Bruxelles reprend des couleurs et de la vie. Même les touristes étrangers reprennent le chemin de la capitale de l'Europe", a déclaré Philippe Close, échevin bruxellois du Tourisme, à la presse locale avant d'ajouter "On n'atteint pas encore le nombre de visiteurs des années précédentes, mais on remarque un retour à la normalité". En effet, alors que la baisse de RevPAR des hôteliers bruxellois se rapprochait des -40% en début de mois, elle est passée en dessous des -10% au cours des derniers jours étudiés, les 16 et 17 décembre. En ce qui concerne le bond de plus de 37% de l'indicateur le 14 décembre, il s'explique par la gréve générale qui avait eu lieu en Belgique le 15 décembre 2014, paralysant l'activité hôtelière. Si la tendance se poursuit sur les prochains jours, notamment avec un éventuel retour des touristes étrangers, l'hôtellerie de la ville pourrait alors limiter les conséquences des récents évènements sur son activité.

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?