Accéder au contenu principal

Analyses

Bruxelles : baisse du niveau de menace, les hôtels espèrent reprendre de la vitesse

Alors que le niveau d’alerte terroriste était passé à son maximum (4) samedi 21 novembre dans la capitale belge, ralentissant sérieusement l’activité touristique de la ville, les autorités ont pris la décision de l’abaisser à 3 hier en fin de journée le vendredi suivant. Les hôteliers attendent ainsi le retour à la normale de leurs niveaux de performances.

[Article rédigé le 27/11/2015 - Dernière mise à jour le 02/12/2015]

Jeudi [26 novembre] en fin d'après-midi, le niveau de menace a été abaissé dans la capitale belge. Il est passé de "menace sérieuse et imminente" (4) à "menace possible et vraisemblable" (3), permettant à Bruxelles de poursuivre une vie normale, même si la surveillance policière et la présence militaire dans les rues restent de mise. Le métro a ainsi repris du service sur l'ensemble du réseau dès ce vendredi matin [27 novembre], mais fermera néanmoins à 22 heures le soir, la plupart des sites touristiques et culturels ont rouvert leurs portes, à l'exception des salles de concerts (Forest National, Palais 12, Cirque Royal, AB, Botanique) qui resteront fermées jusqu'au lundi 31, et les matches de football pourraient avoir lieu normalement. En ce qui concerne l'organisation de grands évènements, chaque rendez-vous fera l'objet d'une analyse au cas par cas et sera soit annulé, soit reporté, soit maintenu avec une protection particulière. La reprise des différentes activités dans la ville redonne espoir aux hôteliers, dont les performances ont fortement chuté au cours des cinq jours d'alerte maximale. Dès samedi [21 novembre], le taux d'occupation des établissements a baissé de 13,9 points selon les données publiées par MKG Hospitality, et la chute s'est aggravée au fil des jours pour dépasser les 50% mercredi [25 novembre]. L'impact sur le Revenu par chambre disponible (RevPAR) et le chiffre d'affaires a ainsi été marqué, avec une chute passée de -17% à -65,7% en cinq jours. "Les mesures de sécurité décidées, que nous comprenons, ont forcément eu un impact immédiat sur les TO du weekend dernier. Il y également un impact à moyen terme qu'il est encore trop tôt pour estimer mais qui est évidemment extrêmement sérieux et nécessitera des mesures de soutien au secteur. La priorité aujourd'hui n'est pas aux comptes mais à la communication ou plutôt à la rectification de la communication", a déclaré Rodolphe Van Weyenbergh, secrétaire général de la Brussels Hotel Association (BHA).Performances hôtelières de Bruxelles - Du 16/11/2015 au 02/12/2015 Le retour à la normale de la situation dans les rues bruxelloises pourrait cependant atténuer la tendance. C'est du moins ce qu'espère Rodolphe Van Weyenbergh : "Le problème qui s'est posé Bruxelles ne réside pas dans les mesures de sécurité décidées, destinées à assurer la protection de tous, mais notamment dans la façon dont les réseaux sociaux les ont relayés, à l'exception de l'épisode surréaliste et salutaire des chats! Aujourd'hui le niveau d'alerte est redescendu à 3 et il est urgent de restaurer l'image de Bruxelles. Les musées, les attractions rouvrent et Plaisirs d'Hiver, le marché de Noël bruxellois, ouvre aujourd'hui [27 novembre]". Pour le secrétaire général de la BHA, si les touristes sont légitimement en demande d'information, ils se montrent rassurés par les mesures de sécurité qui ont été mises en place à Bruxelles, démontrant que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités. "La décision de relever le niveau de menace au maximum à Bruxelles a été prise pour notre propre sécurité, celle des habitants et des visiteurs. Le fait que les autorités publiques n'aient pas hésité à monter le niveau d'alerte à 4 démontre qu'aucun risque n'a été pris pour la sécurité des habitants et visiteurs. Il n'est donc pas exagéré de dire qu'à Bruxelles, la sécurité de tous passe avant les intérêts économiques... C'est l'Europe dans sa globalité qui doit être vigilante où la question de la sécurité est devenue une priorité", conclut Rodolphe Van Weyenbergh.

Lire aussi :

  • L'hôtellerie bruxelloise au ralenti depuis samedi
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?