Accéder au contenu principal

Analyses

Avril 2013 : des résultats contrastés en Afrique et au Moyen-Orient

Selon les chiffres publiés par MKG Hospitality, la tendance générale sur le mois d’avril est au ralentissement de l’activité hôtelière dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Cependant l’évolution des résultats est plus contrastée selon les régions. Si la plupart des pays de la péninsule arabique arrivent à maintenir leurs taux d’occupation à des niveaux élevés, le Levant (Jordanie, Liban et Turquie) ne suit pas la même courbe d’évolution, à l’exception de la Turquie. Les disparités sont également fortes en Afrique du Nord, certains pays peinant à retrouver leurs niveaux d’activité hôtelière d’avant la crise du Printemps Arabe et d’autres profitant d’une croissance accrue de leur tourisme.

La plupart des pays de la péninsule arabique surfent sur une tendance positive. Même les hôteliers du Koweït, qui a avaient accusé une perte de 5,2% de RevPAR sur le mois de mars, profitent d’une évolution positive de leurs indicateurs en avril. Les Emirat Arabes Unis, quant à eux, poursuivent leur ascension sur une courbe croissante, même si l’évolution du Revenu par chambre disponible (RevPAR) n’est par aussi importante que celle enregistrée sur le mois de mars. Ce dernier est en hausse de 12,6% depuis le début de l’année, le niveau extrêmement élevé des prix moyens du pays n’ayant aucune conséquence sur les taux d’occupation. Abu Dhabi reste le principal moteur de la croissance dans la région, suivi de près par Dubaï, grâce à une clientèle internationale dynamique.La situation est plus mitigée en Afrique du Nord, dont le meilleur élève est l’Algérie. Les hôteliers du pays profitent d’une croissance à deux chiffres (+12,2%) sur le mois d’avril, due notamment aux bons résultats des établissements récemment ouverts comme les Novotel et Ibis de Constantine en opération depuis le mois d’avril 2012. Devant les efforts réalisés par le pays pour développer son tourisme, notamment l’activité affaires, le groupe Accor prévoit de développer un combo similaire supplémentaire de 240 chambre d’ici l’été 2013. La Tunisie et le Maroc accusent quant à eux une chute de leur Revenu par chambre disponible. Si les hôtels du groupe Accor dans le pays ont tiré leur épingle du jeu, avec des taux d’occupation dépassant les 75%, Sébastien Mary, directeur des Opérations Accor Algérie –Tunisie, impute ces performances "à plusieurs manifestations ponctuelles" et anticipe des résultats plus mitigés pour les mois à venir : "Mai, avec ses (trop) nombreux ponts a accusé une baisse d’activité. Il faut noter que le segment business représente plus de 95% de notre activité, l’activité loisirs ayant frôlé le néant en raison du manque d’ouverture du ciel qui a empêché nos principaux marchés émetteurs de venir en weekend. Nous savons d’ores et déjà que juillet et aout seront des mois à faible occupation en raison de la mise en place de la séance unique dans de nombreuses sociétés et à l’effet du Ramadhan".Au Maroc, c’est la chute des prix moyens à Marrakech qui a affecté l’ensemble des performances du pays, l’amélioration des chiffres de la fréquentation de la destination ne suffisant pas encore à améliorer la rentabilité du secteur. Le gouvernement compte sur la mise en place du nouveau système de classement des hôtels pour accroître leur compétitivité. Habituée à une forte croissance depuis le début de l’année, l’Egypte observe ce mois ci un ralentissement de la remontée de ses indicateurs hôteliers. Les hôteliers sud-africains maintiennent leur rythme de croissance, tant au niveau des taux d’occupation que des prix moyens. Il faut dire que le pays profite d’une activité touristique dynamique depuis plusieurs mois avec une fréquentation étrangère en constante augmentation : de 10,2% sur l’ensemble de l’année 2012.Les pays du Levant souffrent en revanche des effets du conflit syrien, à l’exception de la Turquie qui maintien un RevPAR relativement stable par rapport à 2011 malgré une baisse de ses taux d’occupation et grâce au dynamisme des hôteliers d’Istanbul. La Jordanie a accusé une perte de 16,4 points de TO qui a entraîné une chute de 19,1% de RevPAR, alors que le Liban subit une forte diminution de ses prix moyens sur le début de l’année, aggravée par la contraction de ses taux d’occupation. Certes négative, la tendance est tout de même moins désastreuse qu’au cours du mois de mars.Ces informations sont extraites du rapport complet des performances par marché au Moyen-Orient et en Afrique, édité par MKG Hospitality. Pour plus d'informations, contacter MKG Hospitality (welcome@mkg-group.com – Vanguélis Panayotis).

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?