Accéder au contenu principal

Analyses

Afrique du Nord : le tourisme victime du terrorisme

Alors que l’appel à une vigilance renforcée en raison de la menace terroriste tourmente les hôteliers nord-africains, les données observées par MKG Hospitality montrent un ralentissement de l’activité du secteur en Algérie, au Maroc et en Tunisie depuis l’enlèvement d’Hervé Gourdel le 21 septembre dernier.

A l'approche des vacances de la Toussaint, les professionnels nord-africains du tourisme s'inquiètent de la baisse des réservations des clientèles françaises et occidentales. L'assassinat d'Hervé Gourdel et l'appel à la vigilance du Quai d'Orsay ont en effet rebuté les touristes alors que cette période est traditionnellement favorable aux voyages dans ces destinations. Les données collectées par MKG Hospitality sur la fin du mois de septembre et le début d'octobre, montrent que les inquiétudes des hôteliers de la région ne sont pas infondées. L'Algérie a été la première touchée par le recul de l'activité touristique : la baisse du chiffre d'affaires par chambre disponible atteint les 4% en septembre, en raison de la diminution de 1,6 point du taux d'occupation et de 1,8 des prix moyens. Au Maroc, l'impact des évènements sur l'hôtellerie s'est traduit par une baisse des performances dès les derniers jours de septembre. L'absence des clientèles françaises et occidentales sur l'activité s'est faite ressentir à partir du 24 du mois, correspondant au moment de la publication de la carte de vigilance du Quai d'Orsay, après l'annonce de l'assassinat d'Hervé Gourdel. La baisse se poursuit depuis, s'étendant à la première quinzaine d'octobre. Sur les 13 premiers jours du mois, le chiffre d'affaires par chambre disponible des hôteliers marocains a ainsi chuté de 10,5%, en raison de la contraction de 2,1% des prix moyens mais surtout de la baisse de 5,4 points des taux d'occupation. L'hôtellerie marocaine a néanmoins été en mesure de maintenir la croissance de ses performances du mois de septembre, malgré le fort ralentissement des derniers jours, avec une progression de 7,5% du chiffre d'affaires par chambre disponible des établissements. A l'inverse, l'évolution des performances de l'hôtellerie en Algérie, directement touchée par les attaques terroristes, est négative sur la période. En Tunisie, les récents évènements ont fortement ralenti la forte reprise de l'activité touristique observée depuis le début de l'année. Les hôteliers ont néanmoins été en mesure de maintenir une évolution positive de leurs performances, en comparaison avec les niveaux d'activité catastrophiques de 2013. Après avoir enregistré une hausse de 11,1% de leur chiffre d'affaires par chambre disponible au mois de septembre, la progression se poursuit sur la première quinzaine d'octobre. Cette croissance a toutefois été davantage soutenue par les prix moyens que par la fréquentation, alors que l'évolution des taux d'occupation peine à redevenir positive. Il est important de noter que les taux d'occupation de 2013 étaient encore très bas en raison de l'instabilité de la situation politique du pays. Georges Panayotis, président et fondateur de MKG Group, a déclaré : « Il n’est malheureusement pas surprenant de constater qu’un évènement tragique vienne perturber l’activité touristique au Maghreb. C’est d’autant plus dommageable que le tourisme, secteur clé pour l’économie de ces pays, était en plein redressement sur le début de l’année 2014 ».

Vous aimerez aussi :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?