Accéder au contenu principal

Actualités

Accor - Club Med : Un grand pôle se met en place

Plus qu’une opération financière, l’entrée du groupe Accor à hauteur de 29 % dans le capital du Club Méditerranée, préfigure l’émergence d’un ensemble puissant et complémentaire sur la scène du tourisme international. Le Club Med avait besoin de s’appuyer sur un opérateur international puissant. Le groupe Accor pourra compter sur l’expertise Loisirs du Club Med pour dynamiser son pôle Tourisme.

Favorisée par la Caisse des dépôts et consignation, qui en a garanti le montage financier, la prise de participation du groupe Accor dans le Club Méditerranée est aussi la rencontre opportune de deux besoins. Pour le Club Med, il était important de s’appuyer sur un nouvel actionnaire de référence stable, prêt à soutenir ses actions de restructuration et à donner un coup d’accélérateur à son développement. Pour le groupe Accor, le renforcement de l’activité tourisme et loisirs fait partie de la stratégie de diversification pour ne pas dépendre excessivement de l’activité affaires.Le patron du groupe compte bien bénéficier “de l’expérience et du professionnalisme du Club Med” pour donner une autre dimension à sa division Loisirs. Ira-t-on vers un rapprochement des Coralia Clubs et des villages du Club, vers une intervention des G.O. dans la conception des animations ? Tout est possible, même si les entités restent bien séparées pour le moment. Il est évident qu’Accor a acheté plus qu’une part des bénéfices que le Club Med doit réaliser en rétablissant sa rentabilité. Ce sont deux opérateurs complémentaires à vocation planétaire avec une expertise reconnue dans leur domaine respectif.Obligée de se pencher sur les difficultés de Fiat, la famille Agnelli, le plus gros actionnaire du Club Med, n’avait plus un rôle actif et sa sortie se fait dans de très bonnes conditions financières. Accor, avec 28,9 % des parts, s’invite dans “le” spécialiste des loisirs, sans avoir besoin d’en prendre le contrôle intégral. Il n’aggrave pas son endettement puisqu’au terme d’une opération d’échange d’obligations contre de nouvelles actions, la Caisse des dépôts est prête à souscrire intégralement l’augmentation de capital de 280 millions d’euros, renforçant sa présence dans le premier groupe hôtelier européen. Le groupe Accor a saisi une opportunité et chacun va observer l’étendue des synergies qui justifient l’opération. On voit plus facilement en quoi le Club Med va pouvoir profiter de la présence de son nouvel actionnaire. Les équipes de développement vont s’apporter leur réseau de relations et d’investisseurs dans les grandes destinations qui accueillent le tourisme d’aujourd’hui et de demain.Ce n’est pas un hasard si l’annonce a été faite à Marrakech au Maroc. La forte présence d’Accor en Asie-Pacifique est aussi un atout de poids pour faire gagner du temps au Club Med. Mieux encore, le Club pourra bénéficier de la force de vente que représente l’Alliance, ce partenariat entre Carlson Wagonlit Travel, filiale d’Accor, le réseau Selectour, les groupes Globalia en Espagne, CIT en Italie, RTK International en Europe du Nord, etc… Sans parler de la mise en commun des volumes d’achat auprès de leurs fournisseurs. Les investissements de “back office” peuvent être mis en commun en matière d’informatique et de technologie.Pour sa part, Jean-Marc Espalioux, le président du directoire, insiste sur la meilleure visibilité dont Accor va pouvoir bénéficier dans le secteur du tourisme de loisirs. Nul doute que les 4 000 établissements d’Accor dans le monde et notamment les 200 hôtels à vocation loisirs seront mieux exposés aux yeux des 1,7 million de clients du Club Med et de sa filiale Jet Tours dans le monde.Le patron du groupe compte bien bénéficier “de l’expérience et du professionnalisme du Club Med” pour donner une autre dimension à sa division Loisirs. Ira-t-on vers un rapprochement des Coralia Clubs et des villages du Club, vers une intervention des G.O. dans la conception des animations ? Tout est possible, même si les entités restent bien séparées pour le moment. Il est évident qu’Accor a acheté plus qu’une part des bénéfices que le Club Med doit réaliser en rétablissant sa rentabilité. Ce sont deux opérateurs complémentaires à vocation planétaire avec une expertise reconnue dans leur domaine respectif.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?