Access the main content

Analysis

12,5 milliards d'investissement touristique matériel en France, et un rebond attendu en 2014

Sans compter le transport et sur la base des seuls investissements physiques (FBCF), ce ne sont pas moins de 12,5 milliards d'€ qui sont investis chaque année en France pour créer/rénover des infrastructures. Mais dans quels secteurs, et quelles sont les tendances actuelles pour chacun d'eux ?

Selon le Tableau de Bord de l'Investissement Touristique d'Atout France, l’investissement touristique matériel (mesuré par la formation brute de capital fixe, FBCF) hors transport représentait 12,5 milliards d’euros en France en 2013. Porteurs de croissance pour le secteur touristique lui-même mais aussi de retombées indirectes considérables sur toute l'économie française, les investissements sont un moteur essentiel du développement d'un écosystème économique s'appuyant sur des infrastructures touristiques de qualité.Mais tous les secteurs touristiques n'ont bien sûr pas le même poids. L’hébergement dans son ensemble représente près de 70 % des investissements en France en 2013. Un tiers de l'investissement total est lié aux résidences secondaires : ce profil d'investissement diffus irrigue l'ensemble du territoire français. Un autre tiers est consacré aux hébergements marchands (hôtellerie, gîtes, résidences de tourisme), avec une prédominance des métropoles, du littoral et des stations de montagne, où se concentre l'offre de ces différents produits. Le dernier tiers des investissements est quant à lui dédié à la restauration et aux équipements.Au-delà des niveaux, il est surtout notable que l'investissement touristique devrait rebondir en 2014, ce qui se matérialisera dans la plupart des secteurs. Au global dans les hébergements, c'est un rebond de 5% qui est ainsi attendu sur l'année en cours.Certains secteurs verront leurs investissements augmenter pour la 2ème année consécutive en 2014, après une hausse en 2013. Dans l'hôtellerie, les très grands projets relatifs aux palaces notamment se conjuguent à des investissements répartis dans les différentes métropoles.D'autres secteurs étaient encore en recul en 2013 et voient leurs investissements rebondir en 2014 : c'est le cas des parcs de loisirs, des villages de vacances ou des centres de congrès et d'exposition. Ce sont donc de nombreux secteurs, notamment des équipements touristiques "lourds", qui voient leurs investissements augmenter aujourd'hui en France.Les secteurs en baisse en 2014 alors qu'ils avaient crû en 2013 sont des secteurs de taille relativement réduite où les montants globaux sont impactés par certains très grands projets aujourd'hui arrivés à terme : c'est le cas du secteur du thermalisme et de la thalassothérapie (achèvement des travaux de Balaruc-les-Bains), ou des casinos (qui avaient connu une hausse de l'investissement après que de nouvelles ouvertures -Fort-Mahon, Fréjus, La Seyne-sur-Mer... ont été autorisées). Les musées et restaurants ont eux vu pour la seconde année de suite les financements concernant leurs immobilisations en baisse. Pour les musées, la situation découle aussi du fait que de nombreux grands projets sont maintenant arrivés à terme : après le Centre Pompidou-Metz ou le Louvre-Lens (qui seront présents au TourInvest Forum pour faire partager leur retour d'expérience) et plus récemment le Musée Picasso ou le MUCEM, la France est en attente de projets de nouveaux grands ouvrages. Pour autant, il faut souligner qu'au cours de la période 2008-2012, soit au coeur de la crise économique, les investissements dans les équipements tels que les musées, les centres de congrès et parcs de expositions ou les parcs de loisirs ont significativement augmenté : la tendance de moyen terme reste donc positive.La restauration en revanche voit sa situation face à l’investissement se dégrader depuis quelques années en raison de la conjoncture économique actuelle, les investissements étant structurellement freinés par les interrogations des professionnels vis-à-vis d'une demande qui ralentit.Les investissements liés au tourisme dans l’hexagone suivent donc la mise en œuvre de projets particuliers pour les secteurs très ciblés, quand d’autres secteurs comme l’hébergement ou la restauration dépendent de tendances plus générales liées à la conjoncture économique.Ces éléments sont extraits du tableau de bord de l'investissement touristique d'Atout France, dont les grands enseignements seront présentés par Christian Mantei, Directeur Général d'Atout France, et Vanguélis Panayotis, Directeur du Développement de MKG Group, au TourInvest Forum à Paris le 8 septembre 2014 (s'inscrire).Le tableau de bord de l'Investissement Touristique est disponible sur la boutique ATOUT France.

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?