Access the main content

Interviews

Entretien avec Benjamin Garcia, Directeur académique du Groupe Vatel

Benjamin Garcia a été nommé Directeur académique du Groupe Vatel. Entré en fonction en décembre 2013, il décrit les fondations sur lesquels le groupe a construit son développement dans le monde et expose sa vision de l'adaptation de l’enseignement face aux caractéristiques des nouvelles générations.

Benjamin Garcia, vous avez été nommé, il y a bientôt un an, Directeur académique du groupe Vatel. Quelles sont vos fonctions ?

Dans le plus strict respect de la philosophie d'enseignement Vatel, j'élabore, je développe et j'administre la politique éducative du groupe. Et, en lien avec le département Qualité, je m'assure de sa stricte application par toutes les écoles Vatel dans le monde. L'objectif recherché est de garantir l'acquisition de savoir-faire et de compétences nécessaire à l'attribution des titres et des diplômes délivrés par Vatel. Je suis bien sûr le correspondant naturel auprès des directions des études des campus Vatel.Quelle est donc la philosophie d'enseignement Vatel ?La philosophie d'enseignement Vatel repose tout d'abord sur la mission que le groupe s'est fixée : préparer les jeunes générations à construire leur avenir dans le tourisme et l'hôtellerie internationale. Les mots ne sont pas anodins : c'est une mission, un engagement, un contrat moral passé avec les étudiants, les professionnels et la société toute entière.Comment cette philosophie se traduit-elle concrètement ?Depuis sa création en 1981, Vatel noue des liens profonds avec ses étudiants, crée une dynamique du savoir, transmet un savoir-faire, initie au savoir être et privilégie la relation avec les professionnels du tourisme et de l'hôtellerie. Ce sont les cinq piliers de sa réussite. C'est l'Esprit Vatel, en somme, et il est à l'origine de toute la construction de notre enseignement : alterner théorie et expérience professionnelle, et dupliquer le modèle Vatel à l'international.Cela veut-il dire que toutes les écoles Vatel dans le monde dispensent l'enseignement de la même manière, quelles que soient la culture, les traditions du pays dans lequel elles sont implantées?Oui. L'alternance des cours théoriques et de l'expérience professionnelle dans les restaurants et hôtels d'application pratique est de rigueur dans toutes les écoles Vatel dans le monde. Ce concept, unique, est d'ailleurs bien compris et fort apprécié par nos interlocuteurs qui souhaitent implanter une école Vatel. En revanche, il s'avère parfois complexe à mettre en place dans le cadre législatif de certains pays. Mais nous ne transigeons pas car toutes les écoles Vatel lui doivent leur succès, quel que soit leur pays d'implantation.La génération Y est une thématique récurrente ces dernières années. Comment le groupe Vatel prend-il en compte ses caractéristiques dans son enseignement ?Tout d'abord, il faut resituer cette génération. Elle est née entre 1978 et 1994 et ses représentants ont entre 20 et 36 ans. Pour la plus grande majorité d'entre eux, ils sont d'ores et déjà dans la vie active, trouvent du travail sans problème. On cherche beaucoup à la stigmatiser mais, au final, on observe qu'elle n'a pas opéré de réelle révolution au sein de l'organisation hôtelière. On la dit, par exemple, mal supporter la hiérarchie. Or la réalité démontre qu'elle est très attachée à l'organisation quasi militaire d'un restaurant, d'un hôtel et qu'elle attend de sa hiérarchie qu'elle lui fixe un cadre. Ce cadre, au sein de nos écoles, nous l'avons toujours maintenu sans jamais déroger à l'Esprit Vatel. Nous prenons en compte chaque individu, sa personnalité, ses difficultés d'apprentissage et nous n'oublions jamais que notre mission est sa réussite. Et ça marche. Pour preuve, je vous invite à lire les Success Stories des Vatéliens sur www.vatel.fr/vateliens.Vos écoles ont pourtant recours aux nouvelles technologies, au e-learning... ?Bien sûr. Les nouvelles technologies sont d'excellents outils ! Et nous les utilisons de maintes manières : le Vatel International Business Game, par exemple, met en simulation de gestion d'entreprise tous nos étudiants de 5e année du monde entier en un temps donné ; le e-learning nous permet de délivrer aux professionnels qui le souhaitent certains modules du programme Vatel ; l'intranet Vatel est une fabuleuse plateforme d'échanges et de ressources... Mais tous ces dispositifs technologiques ne sont que des outils. Ils ne sont pas la réponse à ce qui doit être enseigné. Ils posent simplement la question de "comment enseigner ?".En effet, la nouvelle génération d'étudiants est ultra-connectée. Qu'impliquent ces nouveaux comportements dans la stratégie d'enseignement du groupe Vatel ?Nous abordons ici la prospective. Force est de constater que nous ne pouvons plus avoir recours à la pédagogie traditionnelle : le professeur fait son cours, les étudiants écoutent puis, de retour chez eux, font les exercices en relation avec le thème qui a été abordé. Cette pédagogie est devenue obsolète car le comportement des étudiants a profondément changé. Aujourd'hui, ils vérifient en temps réel sur Internet ce que dit le professeur et n'y portent pas obligatoirement grand intérêt. Pire : s'ils trouvent plus intéressant sur Internet, ils remettent en cause ce que dit le professeur, avec tous les dangers que cela comporte.Nous devons donc avoir une approche qui prenne en compte, voire utilise ces nouveaux comportements. Ainsi apparaît une nouvelle démarche pédagogique (d'enseignement) : les étudiants recherchent par eux-mêmes les contenus ; ils y réfléchissent ; ils formulent une synthèse et enfin ils en discutent en cours avec le professeur. C'est alors un enseignement fondé sur l'expérience, l'empirisme, conforme avec ce que nous appliquons déjà dans l'enseignement pratique. Cela suppose que sur la plateforme Intranet, l'étudiant ait accès à ses plans de cours, ses contenus de cours et les références. Il puise alors dans ces ressources en fonction du thème qu'il a à travailler. De surcroît, cette nouvelle démarche présente l'avantage de répondre aux besoins de cette nouvelle génération qui veut tout et tout de suite. C'est aussi une pédagogie fondée sur la responsabilité, l'implication de l'étudiant tout en s'exerçant dans un cadre rigoureux car on ne le laisse pas puiser ses références n'importe où. Je ne vous étonnerai pas en vous disant que tout ce que l'on trouve sur Internet n'est pas n'est pas forcément juste.En résumé, la pédagogie de l'avenir, c'est "on cherche avant, on réfléchit ensuite et on discute enfin à partir de ce que l'on a trouvé" ?Exactement ! C'est un apprentissage par compétences et non plus par connaissances. Tout comme en situation pratique. Cela veut dire qu'à la fin du cours, l'étudiant doit être capable de faire et de savoir à quoi sert ce qu'il a fait.Cela nécessite aussi des ressources pédagogiques prospectives !En effet. Et c'est là qu'intervient le CirVath (Centre International de Recherche Vatel en Hôtellerie). Doté d'un comité scientifique, il réunit des universitaires, des professionnels, des enseignants Vatel et des membres extérieurs issus du monde entier. Son rôle est de déterminer la politique et les thèmes de recherche du Groupe Vatel, d'organiser des colloques et des conférences, de faire appel à communications et autoriser les publications et, enfin, de proposer des changements dans les programmes de formation.En conclusion, comment résumez-vous votre projet pédagogique aujourd'hui ?Notre projet pédagogique est de consolider l'esprit de famille que nous avons su développer, y compris en multipliant les campus Vatel dans le monde entier. Cet esprit a fait la force de Vatel jusqu'ici et doit demeurer. Cela se traduit par exemple par le port de l'uniforme que les étudiants ont fierté à porter, par une Direction des études toujours accessible, des professeurs toujours disponibles et très impliqués dans la réussite personnelle de chaque étudiant, y compris lorsque celui-ci est diplômé et inséré dans la vie active. Cet esprit Vatel reste d'ailleurs très ancré chez les 27 000 Vatéliens. Ils ont beau être dispersés aux quatre coins du monde, ils maintiennent le lien sur le site www.vatelalumni.com. C'est un véritable réseau 2.0 sur lequel ils échangent des idées, s'entraident, se conseillent, déposent des offres d'emploi... Voilà encore un bel exemple d'outil technologique qui se révèle précieux pour toutes les générations.

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?