Access the main content

News

Le concept Buddha Bar se développe à l'international

Dix-huit ans après l'ouverture du concept à deux pas de la place de la Concorde, le Buddha Bar est aujourd'hui présent dans une quinzaine de pays et se décline en restauration et en hôtellerie avec de nouveaux contrats en Europe orientale.

Symboliquement le 18 septembre dernier, le Buddah Bar Paris, rue Boissy-d'Anglas, a lancé une semaine de festivités pour marquer son 18ème anniversaire, accueillant chaque jour des chefs, des barmen et des DJs des établissements ouverts depuis sous le même concept à Monte Carlo, à Manille, à Dubaï, à Saint-Petersbourg, à Prague, à Moscou ou Mexico.Tarja Visan, l'épouse de Raymond Visan, co-fondateur avec Claude Challe, a repris les rênes de l'affaire, avec son nouvel associé Carlos Matta, désormais P-dg du groupe George V Eatertainment. Ce holding discret développe des concepts de restauration et, accessoirement, d'hôtellerie et de musique en franchisant les marques qui ont atteint suffisamment de notoriété. Derrière le "navire amiral", Buddha Bar Paris, le groupe a décliné des versions "light" ou parallèle : Little Buddha café, Buddha bar hotel, Buddha bar spa, mais aussi d'autres concepts de restauration thèmatique :  Bound, Barrio Latino, Barloti, Karma Kafé et Buschido. Le développement se fait sous forme de licence ou de franchise avec un cahier des charges strict à respecter par enseigne, associé à une formation des personnels.Le groupe s'est intéressé à l'hôtellerie depuis une dizaine d'années en lançant un premier établissement à Prague sous l'enseigne Buddha Bar Hotel, suivi quelques années plus tard par celui de Budapest. L'ambition est aujourd'hui plus affirmée, après la validation de ce concept boutique hôtel thématique et l'ouverture, il y a tout juste un an, du Buddah Bar Hotel Paris, rue d'Anjou, proche de la Madeleine. La semaine anniversaire est l'occasion pour les deux dirigeants du groupe d'annoncer les nouveaux développements : Baku en Azerbaïdjan, Caracas au Venezuela et Marrakech en 2015 pour les concepts de restauration ; Erevan en Arménie et Astana au Kazakhstan pour les prochains Buddha Bar Hotels. Si les dirigeants du groupe apprécient l'enthousiasme des investisseurs des nouveaux pays émergents d'Europe Orientale pour le statut "hype" que confère la marque, ils aimeraient être davantage présents dans les capitales économiques plus proches : Barcelone, Madrid... Les fermetures de Beyrouth ou de Kiev leur rappellent que la stabilité politique est un bon argument.

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?