Access the main content

News

La CCI de France au service des professionnels du tourisme

La Chambre de Commerce et d’Industrie de France lance son programme High Hospitality Academy. Il offre aux professionnels du tourisme et de l'hôtellerie une aide afin de mieux renseigner les touristes sur les richesses du patrimoine touristique de leur destination.

La Chambre de Commerce et d'Industrie de France a présenté hier son programme High Hospitality Academy (plus communément appelé "double H") en présence de Matthias Fekl, secrétaire d'Etat en charge des affaires touristiques et de Jeanine Dubié, député des Haute Pyrénées et rapporteuse de la mission d'évaluation de la politique d'accueil du secteur. Des représentants de CCI sont également venus de toute la France pour assister à la conférence. High Hospitality Academy est un programme visant à accompagner les entreprises du tourisme et de l'hôtellerie afin qu'elles améliorent les retombées économiques du secteur. Rappelons que si la France est la première destination mondiale avec 84 millions de visiteurs étrangers, elle se place en quatrième position des recettes touristiques internationales selon les derniers chiffres de l'OMT (Organisation Mondiale du Tourisme). Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, espère atteindre 100 millions de visiteurs internationaux d'ici 2020.

L'objectif numéro 1 : Améliorer la qualité de l'accueil

La qualité de l'accueil, parfois décriée en France, est un axe d'amélioration clé préconisé par la CCI de France. "C'est un chantier essentiel" pour Matthias Fekl. Au niveau du Gouvernement, certaines annonces ont déjà été faites pour faciliter la venue des touristes dans le pays : ouverture des commerces le dimanche en zones touristiques et visas délivrés en 48h à la clientèle chinois, ce qui aurait permis d'augmenter de 61 % la fréquentation de cette clientèle selon le Secrétaire d'Etat au tourisme. "Chaque jour, de 6 à 9 heure du matin, on recense 15 000 personnes qui débarquent à l'aéroport CDG, il faut donc améliorer les structures d'accueil, les panneaux de signalisation, le wifi et faciliter le passage aux douanes" a précisé Jeanine Dubié. Le programme HHA est quant à lui dédié aux professionnels du tourisme, de l'hôtellerie, du transport et même aux commerçants. HHA, c'est de "l'hospitalité bienveillante" rappelle Jeanine Dubié. HHA n'a pas vocation à remplacer ou à concurrencer le label Qualité Tourisme. Sous forme de fiches distribuées gratuitement, de kit et de formation, HHA offre des informations pratiques aux professionnels pour qu'ils puissent mieux connaître leurs clients et leur destination touristique. Ce point essentiel avait été évoqué longuement lors de la table-ronde destination au Global Lodging Forum, organisé par MKG Hospitality. Des représentants d'office de tourisme et de CRT avaient notamment pointé du doigt la méconnaissance des hôteliers sur les richesses touristiques de leur propre destination. (Lire notre article).

L'objectif numéro 2 : Professionnaliser le métier d'accueil

"Valoriser le tourisme par la formation initiale et continue"

. Voilà le mot d'ordre pour Jeanine Dubié qui pointe du doigt l'accès parfois trop facile à ces métiers d'accueil, surtout en saison d'hiver ou d'été où du personnel non qualifié est recruté par piston. D'où l'intérêt de professionnaliser tous les corps de métiers. "Les établissements touristiques doivent devenir des petits offices de tourisme" a déclaré Fabienne Rochedreux de la CCI de Nantes. Reste à savoir si en période de rush, les cafetiers, restaurateurs et commerçants ont le temps de bien renseigner et de le faite en toute impartialité. Car rappelons que c'est aussi l'une des missions de l'office de tourisme : renseigner sans influencer. Roland Bernard, Président de la commission tourisme de CCI France, sait tout l'intérêt qu'il y a à améliorer l'accueil des touristes et l'apprentissage des langues étrangères. "HHA peut permettre à des destinations de monter en gamme". Pour Jeanne Dubié, l'arrivée massive des touristes venus des BRIC est aussi un défi important pour l'hôtellerie classique, qui doit innover. Elle rappelle qu'"un touriste satisfait devient ambassadeur d'une destination". Reste cependant un point non abordé par le plan HHA, celui du tourisme de plus en plus collaboratif. Si le programme est dédié aux professionnels du secteur, rappelons que la location de meublés par des individuels (Airbnb), le covoiturage et les greeters sont de plus en plus présent dans le paysage touristique.

Vous aimerez aussi :

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?