Access the main content

News

Plus d'un million d'emplois touristiques en France selon l'Insee

Selon l'Insee, le tourisme a généré 1,31 million d'emplois en France métropolitaine au cours de l'année 2011, soit 4% de l'emploi total dans le pays. L'étude révèle également qu'il se concentre davantage dans les villes.

L'Insee a publié une étude selon laquelle l'industrie du tourisme aurait généré 1,31 millions d'emplois en 2011, soit 4% de l'emploi total en France métropolitaine. Sur l'ensemble, 986 00 postes sont considérés comme locaux, soit directement liés à la présence de touristes sur leur lieu de séjour, et les 324 000 restant émanent des autres aspects du tourisme : le transport, les agences de voyages, les tour-opérateurs... Par ailleurs, la majorité des emplois touristiques est concentrée en Ile-de-France (30%), suivie par la région Rhône Alpes (11,2%) et Paca (10,7%). Loin derrière, la totalité des autres régions représentent moins de 5% des emplois touristiques recensés dans l'Hexagone. Sur les emplois locaux liés au tourisme, 54% sont situés en zones urbaines et vont de paire avec le tourisme d'affaires, domaines dans lequel travaillent majoritairement des salariés en raison de la taille plus importante des établissements. Plus saisonniers, 20% des emplois touristiques sont localisés sur le littoral (jusqu'à 25% en août) et 7% dans les stations de ski (jusqu'à 12% en février). Au niveau national, les restaurants/cafés et l'hébergement rassemblent 60% des emplois touristiques dits locaux. Cette répartition s'applique à tout le territoire français à l'exception des Alpes et des et des Pyrénées, où le secteur des sports et loisirs est prépondérant (39% des postes du tourisme). En zone urbaine, le pôle "patrimoine et culture" est tout aussi conséquent. Enfin, le littoral a la plus forte saisonnalité de l'emploi. A titre d'exemple, l'emploi local touristique corse est quatre fois plus important entre janvier et août (et deux à trois plus fort élevé en Bretagne, Aquitaine et Méditerranée). A Paris, l'écart d'emploi touristique entre janvier et juillet n'est que de 34%. En haute montagne, l'emploi touristique de février dépasse de seulement 56% celui d'août grâce aux activités de randonnées. Dans les stations de moyenne montagne, l'écart entre été et hiver est moins important. Le pic le plus élevé se situe en été, l'emploi touristique d'août dépassant de 12 % celui de février et de 37 % celui de novembre.

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?