Access the main content

News

5 000€ d'amende pour une sous-location illégale sur Airbnb

Un utilisateur parisien de la plateforme a été condamné pour avoir loué son logement sans avoir obtenu préalablement l'autorisation de son propriétaire.

C'est une première dans l'histoire de l'économie collaborative : un locataire parisien a été condamné par le tribunal d'instance du 5e arrondissement de Paris pour avoir sous-loué son logement sur Airbnb sans l'accord de son propriétaire. Un arrêt du 6 avril dernier, dévoilé par le site Legalis, révèle ainsi qu'il a du verser 5 000 euros à ce dernier au titre de son préjudice moral, sans compter les 2 500 euros de frais d'avocats. Selon Le Parisien, le loueur indélicat, un metteur en scène, mettait depuis trois ans son duplex de 60 mètres carrés, avec terrasse, à disposition des utilisateurs du site Airbnb au prix de 700 euros la semaine ou 4 000 euros le mois. Le propriétaire du bien n'en avait pas même été informé. Depuis le mois de janvier 2016, un amendement voté à l'Assemblée Nationale oblige les propriétaires ou les locataires désireux de louer leur bien ponctuellement sur des plateformes collaboratives comme Airbnb à prouver qu'ils y sont autorisés. En outre, sans accord écrit du propriétaire autorisant la sous-location du bien, la pratique est illégale.

Vous aimerez aussi :

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?