Access the main content

Analysis

L'hôtellerie haut de gamme bordelaise étend son domaine

Encouragés par les excellents résultats de la destination sur l'ensemble de l'année 2015, les développeurs continuent de miser sur Bordeaux et d'enrichir son parc de nouveaux grands crus hôteliers.

Située au cœur de la sixième aire urbaine de France par sa population, "La Belle Endormie" a décidément fini par se réveiller. La ville connaît actuellement un véritable essor démographique, et fait aujourd’hui partie des destinations montantes du tourisme français. La seule ville de Bordeaux accueille ainsi entre 5 et 6 millions de touristes par an ; elle bénéficie aussi de l’attrait de son arrière-pays (régions viticoles, Périgord, Landes), et de sa position pivot dans le touristique Sud-Ouest atlantique, dont les plages sont toujours fort prisées des estivants. Si la cité girondine demeure la capitale mondiale de la viticulture, son activité économique concerne aussi bien d’autres secteurs. Le siège de la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes reste une place forte de l’industrie ou des technologies de pointe, avec la présence d’entreprises telles qu’Airbus, Dassault, Ford, Michelin, Safran, Sanofi-Aventis, ou Thalès. Bordeaux conserve aussi toute son attraction pour les entreprises alimentaires (Lu), ou les producteurs de spiritueux (Marie Brizard, Ricard). Enfin, la destination bénéficie d’un riche calendrier culturel et événementiel – dont le célèbre salon Vinexpo, organisé tous les deux ans près des rives de la Garonne pour le plus grand bonheur des hôteliers.L’hôtellerie de chaîne a d'ailleurs fait de l’agglomération bordelaise son véritable domaine : les établissements sous enseigne représentent en effet 84,1% de la capacité totale de son parc hôtelier. Ces hôtels sont fortement concentrés dans les catégories économiques : 28,9% du parc relève ainsi des adresses super-économiques (2 180 chambres), et 36,5% de l’hôtellerie économique (2 753 chambres). Dans les segments supérieurs, le milieu de gamme représente cependant une importante portion du parc avec 2 162 chambres pour 28,6% de la capacité hôtelière de l’agglomération. Étonnamment, les établissements haut de gamme ne sont pas légion à Bordeaux : quatre hôtels de chaînes y opèrent actuellement, pour une capacité combinée de 458 chambres – soit seulement 6% du parc hôtelier bordelais. C’est pourtant sur ce segment qu’a eu lieu l’ouverture la plus remarquable de l’année 2015 : en effet, la conversion du Grand Hôtel de Bordeaux & Spa sous enseigne InterContinental est désormais réalité. Le groupe IHG a annoncé en décembre dernier l'ouverture de son adresse bordelaise, qui rejoint le réseau de la marque InterContinental Hotels & Resorts composé de quatre établissements à Paris, Marseille et Cannes. Propriété de la Financière Immobilière Bordelaise, et opéré via un contrat de management, l'établissement a été rénové par l'architecte d'intérieur français Jacques Garcia. L'ancienne propriété du XVIIIème siècle héberge désormais 130 chambres, dont 44 suites, mais également des équipements de bien-être avec piscine intérieure et hammam, ainsi que le restaurant du chef anglais de renommée Gordon Ramsay, plusieurs fois étoilé au Guide Michelin. L’hôtel était précédemment opéré sous l'enseigne Regent. C’est aussi sur le segment haut de gamme que la chaîne Qualys Hotel a rajouté une adresse à son portefeuille, avec une unité précédemment opérée de manière indépendante. Situé au cœur de Bordeaux aux abords de la Porte Dijeaux, l’Hôtel Qualys La Tour Intendance est un établissement de caractère, comptabilisant seulement 20 chambres. L’ouverture de ces deux adresses permet de doubler le nombre d’hôtels de chaînes positionnés en haut de gamme de l’agglomération – seuls deux unités MGallery opéraient jusqu’à présent sur le marché. La chaîne Radisson Blu devrait cependant rejoindre le mouvement en 2017, avec l'ouverture d'un établissement de 125 chambres sur le site des Bassins à Flot, développé par la société de développement immobilier française Redman et imaginé par le cabinet d'architecture bordelais King Kong.Dans la catégorie économique, le groupe hôtelier B&B a annoncé en octobre 2015 l'ouverture de l’hôtel B&B Bordeaux - Centre Bègles, portant ainsi à 13 le nombre d'établissements dans son réseau en Aquitaine. Le groupe Campanile a quant à lui perdu la gestion de l’hôtel de 73 chambres situé sur l’aire de Cestas - la chaîne comptant encore sept adresses en région bordelaise. L’enseigne Inter-Hotel du réseau SEH compte pour sa part un établissement de moins qu’en 2015 dans l’agglomération, l'hôtel Le Provençal Bordeaux Lac étant désormais affilié au réseau des Logis. Enfin, la chaîne régionale Altica a rajouté deux adresses à son portefeuille, avec les hôtels Altica Mérignac et Altica Villenave d'Ornon, représentant une capacité combinée de 116 chambres.Les hôteliers devraient continuer de profiter de l’embellie du tourisme bordelais, une destination qui réussit le pari d’attirer à la fois les clientèles affaires et loisirs. En 2015, le taux d’occupation des hôtels de chaînes bordelais avait déjà augmenté de 2,2 points, accompagnant le bond réalisé par les prix moyens (+5,9%). Avec un RevPAR en hausse de 9,4% sur l’ensemble de l’année en comparaison de 2014, Bordeaux et ses hôtels ont une nouvelle fois pu se délecter d’une excellente cuvée.

Vous aimerez aussi :

Register for free access to the rest of this article

Register for an account to access exclusive content

Register

Already registered?

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?