Access the main content

News

Les Logis refont le ménage dans la maison

L'assemblée générale de la Fédération internationale des Logis a donné le feu vert à la nouvelle équipe emmenée par Fabrice Galland pour engager les deux chantiers vitaux du moment : une refonte de la gouvernance du réseau et une révision complète du référentiel.

Le décès tragique de Thierry Amirault ne remettra pas en cause les grands dossiers qu'il avait initié avec son conseil d'administration et Krystel Blondeau, la directrice générale du réseau volontaire. L'assemblée générale de la Fédération réunie dans les Salons de l'Aveyron à Bercy a voté à une majorité des trois quarts d'engager deux réformes importantes pour poursuivre la professionnalisation engagée depuis une décade.Le premier dossier a pour nom de code Logis Demain. Il s'agit de modifier la gouvernance des instances pour une plus grande clarté, une meilleure cohérence entre les associations locales et une plus grande efficacité pour les adhérents. Face à la concurrence montante et inquiétante des hébergements collaboratifs, face à la pression constante des distributeurs en ligne et pour répondre à l'évolution des attentes des clients, il a été décidé de professionnaliser l'assistance aux hôteliers. 25 conseilleurs techniques et commerciaux (CTC), supervisés par 5 responsables régionaux et 2 conseillers du siège vont constituer désormais la "task force", selon l'expression de Krystel Blondeau, pour sillonner la France, chacun sur un territoire bien défini avec un "portefeuille" d'adhérents à assister. A la différence de l'organisation actuelle qui repose largement sur les initiatives locales de chaque association, ces CTC et les superviseurs dépendent directement du siège et sont rémunérés par la Fédération. Leurs prestations sont tarifées par un barème uniforme quelle que soit la région. Par ailleurs, la structure associative départementale devient optionnelle, seule reste obligatoire l'élection d'un président départemental, qui devient président délégué de la Fédération sur le terrain, référent des adhérents locaux pour remonter les informations. Tous les présidents constituent l'assemblée générale qui valide les décisions stratégiques du Conseil d'administration.Derrière cette réforme de gouvernance, l'idée est de supprimer les écarts pouvant exister d'un département à l'autre selon l'histoire des 70 ans de la Fédération, et de mettre en place une règle simple : un service = un prix identique sur tout le territoire. Le maillage du réseau est renforcé avec les CTC dont la première vague est en cours de recrutement parmi les conseillers actuels dispersés dans les associations départementales. Ils seront formés et briefés avant l'automne pour entrer en fonction avant la fin de l'année. Une seconde vague de recrutement plus large interviendra en début d'année 2017.La réforme de gouvernance est accompagnée d'un changement radical de référentiel qui détermine le classement interne de Une à Quatre Cheminées (la 4ème est ajoutée pour l'occasion) et pour l'attribution du label Logis d'Exception. De 300 critères, le référentiel passe à 140 plus sélectifs et reposant sur 4 piliers impératifs et complémentaires. La note sur 100 déterminante pour se voir attribuer le nombre de cheminées adéquates est décomposée en 3 ensemble : 50 points pour le respect strict des 140 critères accompagné d'un rapport du CTC sur le positionnement souhaité et validé de l'établissement ; 25 points pour le niveau de satisfaction client enregistré par les propres outils du réseau (OlaKala) et 25 points pour l'utilisation régulière des outils mis en place par le réseau.Le système se met en place progressivement entre 2016 et 2017 pour être totalement opérationnel en 2018. Les Logis de France sont concernés en priorité, mais toute la Fédération, y compris les centaines de Logis à l'international, vont suivre avec les adaptations nécessaires pour l'organisation terrain. L'objectif est clairement de poursuivre le mouvement de professionnalisation qui a conduit à nettement améliorer la perception Qualité du réseau, soutenue par une campagne de communication grand public qui mobilise 9 millions d'euros sur 4 ans. Vous aimerez aussi :

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?