Access the main content

Analysis

Euro 2016 : L'heure d'un premier bilan hôtelier

A la veille de la finale de l'Euro 2016, qui a jusqu'à présent réussi aux Bleus, nous pouvons tenter un bilan des performances hôtelières des villes hôtes du championnat d'Europe de football. Si la comparaison du Revenu par Chambre disponible (RevPAR) semble pertinente pour des villes hôtes telles que Saint-Etienne, Marseille ou encore Lille, l'exercice est en revanche plus délicat concernant des villes comme Paris ou Nice où des facteurs extérieurs sont à prendre en compte.

Depuis le coup d'envoi du premier match de l'Euro 2016 le 10 juin dernier, les performances hôtelières des villes hôtes offrent un bilan globalement positif mais assez hétérogène. A l'échelle nationale, le Revenu par chambre disponible (RevPAR) est relativement stable par rapport à l'an passé (-0.5%) avec cependant de grandes variations entre les villes hôtes. A la veille de la demi-finale, à l'échelle des Régions, le RevPAR était en hausse de 19,4%. Les meilleures performances reviennent aux villes de Saint-Etienne, avec un RevPAR en hausse de 85,3% et de Lille qui a vu cet indicateur grimper de 81,7%. En revanche, le RevPAR niçois n'a augmenté que de 9,9% (avec même une chute de -5,5% un jour de match). Cela s'explique notamment par le décalage du Ramadan d'une année sur l'autre qui a empêché la venue habituelle de Moyen-Orientaux.A Paris, les retombées de la compétition sont difficiles à apprécier dans leur réalité. De fait, plusieurs facteurs sont à prendre en compte : le contexte sécuritaire, l'impact du Ramadan, les grèves qui se sont produites en début du mois et l'absence du salon du Bourget. Le RevPAR est ainsi en baisse de 13,4% par rapport à la même période l'an passé. Comme nous l'avions observé précédemment, la capitale connait cependant une moindre dégradation de ses performances avec même une hausse de son indicateur d'activité de 6,4% le 5 juillet par rapport à l'an passé.Par ailleurs, il faut également noter que l'Union européenne des associations de Football (UEFA) a fait le choix de s'associer à Abritel Homeaway, concurrent d'AirBnB, comme partenaire officiel pour loger les supporters. Un détournement évident de la clientèle hôtelière est à prendre en compte, qui se traduit par une forte baisse des retombées de cette compétition sur le secteur hôtelier. Comme le réclament certaines organisations professionnelles, une identification de ces logements par immatriculation permettrait déjà de réaliser un suivi réel de l'impact économique de ce type d'événement, sans compter la perception équivalente de taxes de séjour. Évolution du Revenu par chambre disponible (RevPAR) dans les villes hôtes du 10 juin au 6 juillet 2016* Ces performances sont calculées par rapport à la même période l'année précédente ; les résultats du vendredi 10 juin 2016 sont comparés à ceux du vendredi 12 juin 2015, ceux du samedi 11 juin 2016 au samedi 13 juin 2015, etc.

Vous aimerez aussi :

 

Register for free access to the rest of this article

Register for an account to access exclusive content

Register

Already registered?

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?