Access the main content

Reports

Singularité, ouverture, flexibilité : les nouvelles pistes du design hôtelier

A l’occasion de la Paris Design Week, Hospitality ON souhaite revenir sur les liens entre design et hôtellerie, ainsi que sur la manière dont le design peut nous aider à penser l’avenir et les évolutions de cette industrie. Le design a toujours eu un rôle essentiel dans le développement du secteur hôtelier. Avec l’apparition dans les années 1980 des boutique-hôtels, puis leur multiplication depuis quelques années, ce rôle semble même en pleine croissance. Le design a progressivement servi à démarquer les dernières enseignes et les types d’hôtels les plus récents de leurs précurseurs, en prenant une place essentielle dans l’évolution hôtelière. Peut-il, alors que les enseignes lifestyle semblent déboucher sur un paradoxe pour l’industrie, permettre une nouvelle ré-invention du secteur ?

C’est désormais un constat partagé par l’ensemble du secteur. Lorsque Mathilde Le Villain (Interior designer, Harrison) affirmait lors du Global Lodging Forum 2017 qu’ « on a tous besoin d’une histoire, on ne veut plus que simplement des draps propres », elle énonçait ce qui est aujourd’hui une vérité générale dans le monde de l’hôtellerie : le design et l’esthétique sont devenus essentiels. Le design apparaît en effet de plus en plus comme un moyen pour les hôteliers de se distinguer, quand les normes internationales et les économies d’échelle tendent à uniformiser les marchés globaux comme nationaux. La montée qualitative des palaces parisiens, par exemple, s’est faite avec un investissement très fort en termes de design, confié à des grands noms comme Philippe Starck (responsable notamment de la décoration du Meurice et du Royal Monceau). Cette tendance pourrait trouver ses origines dans l’instinct précurseur des hôteliers indépendants américains des années 1980, qui, en créant les boutique-hôtels, souhaitaient que leur hôtel « puisse refléter la personnalité de la ville dans laquelle il se trouve » (Larivière et Jussaume 2004, §31).L’apparition des boutique-hôtels : une rupture fondatriceLes boutique-hôtels sont nés aux Etats-Unis. Il s’agit à l’origine d’un certain format d’hôtels, de plus de dix et moins de cent chambres, auquel s’associe une recherche esthétique originale. Pour la première fois, un hôtel pouvait être caractérisé non en fonction de son offre quantitative, mais en vertu de sa différence qualitative, de son originalité en termes de design ou d’architecture. La mode de ces établissements a cru fortement dans les années 1990 et jusqu’au début des années 2000, avec une adaptation progressive de l’hôtellerie de chaîne à ce marché de niche. Ainsi, les collections MGallery d’AccorHotels, Curio d’Hilton ou Autograph de Marriott ont été pour chacun de ces groupes internationaux l’occasion d’entrer sur le marché « boutique ». Si les boutique-hôtels « se sont développés grâce à la réaction de la part de certains segments fortement utilisateurs, face à une hôtellerie de plus en plus standardisée, aseptisée en matière de service et démesurée en taille » (Larivière et Jussaume 2004, §26), il était à prévoir que le modèle essaime, jusque chez ses antagonistes historiques. Cette croissance a ses raisons : les boutique-hôtels bénéficient d’une forme de liberté due à l’absence de contrainte organisationnelle. Mais la rentabilité demeure un impératif. Il peut en effet être coûteux de réaliser une décoration ambitieuse ou originale. De ce point de vue, la mode boutique a pu mener à l’apparition de nombreux hôtels surfant sur la vague, mais à la longévité réduite. De la « boutique » au « lifestyle », un paradigme florissant mais source d’interrogationsLa voie ouverte par les boutique-hôtels a permis le recentrement des hôteliers autour de préoccupations nouvelles. Aujourd’hui, cette démarche, loin de refluer, s’est encore accentuée. Différentes marques apparues dans les dernières années semblent faire d’une réflexion autour du design de leurs espaces de vie le point de départ et l’attraction principale de leurs hôtels. Elegancia, à l’origine un groupe de boutique-hôtels, a récemment ouvert à Paris BoB Hôtel, un établissement hybride hôtel/coworking. Les hôtels Nomad souhaitent aussi pouvoir proposer au client « un hôtel à sa mesure ». La démarche d’une enseigne comme Radisson RED – et plus largement des enseignes « lifestyle » - tourne principalement autour d’un design soigné. Autre exemple, The Sons of a Brown, du groupe Brown Hotels, dont l’hôtel The Dave à Tel-Aviv constituera la première propriété. Dans ces deux derniers cas, l’investissement d’une esthétique bohème par un groupe institué a pour but de capter une clientèle différente, mais aussi de capitaliser sur l’empathie des clients. The Dave propose ainsi un service de tatouage, un Jacuzzi en terrasse et même un toboggan pour descendre au lobby. L’hôtel devient complice du client. On s’approche alors de traits qui jusqu’à présent caractérisaient les hostels ou les auberges de jeunesse : décontraction, mobilier original, petites surfaces… et prix modérés. L’idéal de proximité entre l’hôtel et son client passe alors principalement, pour les groupes hôteliers, par le design.C’est aussi au sein de la filiation « boutique » que le dernier hôtel ibis parisien (Paris Bastille Opéra) semble s’inscrire, avec une réunion entre l’hôtel et le quartier, le visiteur et l’habitant. C’est ce que résumait d’une formule Didier Beautemps (Partner, COS Workshop), lors du Global Lodging Forum 2017 : « On voit dans tous les hôtels que la chambre n’est plus le centre, c’est la rencontre qui devient importante ».De pair avec les évolutions sociales et sociétales, le marché contemporain de l’hôtellerie va alors tendre à subvertir les frontières traditionnelles. Dans sa conception (confiée à une créatrice de mode et designer parisienne), l’ibis Hôtel Paris Bastille Opéra est ouvert sur le quartier et les alentours. Le rez-de-chaussée est ainsi pensé pour être accueillant envers les passants, invités à venir boire un café l’après-midi, un verre le soir. Les prestations offertes s’adressent non seulement au touriste, mais aussi au voisin : l’hôtel propose ainsi une blanchisserie 24/24 ouverte à tous.  La remise en cause des distinctions centre-ville/hôtel, intérieur/extérieur, client/voisin a ainsi mené progressivement à l’apparition d’hôtels qu’on pourrait appeler « hôtels caméléons », parfaitement intégrés dans le tissu urbain, au point peut-être de s’y fondre entièrement. Ces hôtels jouent aussi de la transparence parfaite entre l’identité du client et l’offre hôtelière.Le paradoxe hôtelier : est-ce que le design peut apporter une réponse à la crise d’identité du secteur ?L’hôtel ouvert n’est cependant pas une nouveauté. Historiquement, les lobbies ont toujours été des espaces publics. Au contraire, selon M. Gicquel (Architecte, CEO GlobalConcept) les véritables nouveautés seraient à chercher dans les approches visant à redonner aux chambres une certaine flexibilité. De ce point de vue, l’apparition au début des années 2000 des hôtels-designers peut constituer une réponse à la crise d’identité du secteur. Ces hôtels, qui ont été perçus comme la continuation des hôtels-boutiques, sont caractérisés par un design fort et ambitieux, au service de l’expérience du client. Ainsi, le design pourrait aider à rendre agréable, « sensuel », un espace qui est avant tout fonctionnel. Aujourd’hui, le principal défi posé à l’hôtellerie est celui de l’adaptation à des attentes changeantes de la part des clients. Pour être entièrement satisfaisant, un hébergement se devrait d’évoluer avec l’humeur et la journée de son hôte. La chambre d’hôtel devient petit à petit modulable. L’espace hôtelier tend donc à progresser vers davantage de flexibilité et de pluralité, sans pour autant tomber dans la complexité ou l’illisibilité des accessoires. C’est un défi qu’il faudra relever, ce qui demandera aux concepteurs et aux hôteliers de l’imagination, de l’audace, et… du design.(Gilles Larivière and Jocelyn Jussaume, « Émergence des nouvelles formules en hôtellerie », Téoros, 23-3 | 2004, 10-16)

Vous aimerez aussi :

Register for free access to the rest of this article

Register for an account to access exclusive content

Register

Already registered?

Loading...

Vous avez consulté 10 content. Go back home page or en haut de la page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Sign in for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?