Access the main content

Analysis

Porto : de bons crus pour les hôteliers

Après 2012 et 2014, la ville de Porto a été élue cette année encore Meilleure Destination Européenne selon un sondage de l’organisation European Best Destinations. Alors que le pays enregistre en 2016 un record de fréquentation touristique (11,4 millions d’entrées), la ville accueille chaque année un nombre croissant de visiteurs, attirés par la richesse de son héritage culturel, ses vins ou encore ses traditions culinaires, à l’image des célèbres Tripes à la mode de Porto. Une activité qui profite évidemment aux hôteliers de la ville, qui signent des performances en progression constante ces dernières années.

Capitale de la région nord du Portugal et deuxième plus grande ville du pays, avec près de 1,8 millions d’habitants en comptant les municipalités alentour, Porto n’a rien à envier à sa consœur Lisbonne. Du Pont Dom Luiz I au monastère Serra Do Pilar, en passant par l’Eglise de São Francisco, le musée national Soares dos reis, ou encore la fondation de Serralves, les sites touristiques se font nombreux dans cette ville au décor pittoresque, qui peut se targuer d’être l’un des plus anciens épicentres européens. Bénéficiant d’une richesse architecturale, du fait de ses multiples influences (baroque, néo-classique, moderne…), la destination se distingue notamment par ses célèbres ponts qui enjambent le fleuve Douro, ou encore les ruelles médiévales et les maisons hautes et colorées du quartier Ribeira, noyau historique de la ville classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996.

Ses traditions culinaires et ses fameux vins de Porto ne passent pas non plus inaperçus, comme en témoignent les nombreuses caves à vin ouvertes aux visites situées le long des rives du Douro, ainsi que la prolifération des restaurants et bars qui animent la vie nocturne. Autant d’atouts qui ont permis à la ville de recevoir le titre de capitale européenne de la culture en 2001. Le tourisme à Porto ne se limite toutefois pas à son centre-ville. La région de Porto, mondialement connue pour sa production de vins, recèle également de sites touristiques, comme la haute vallée du Douro parcourue de vignobles, la région verte du Minho (aussi appelée « berceau du Portugal ») qui abrite notamment le parc national de Peneda-Gerês, mais également la ville Guimarães classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

  Porto

Fondée par les Romains, Porto dispose enfin d’un héritage industriel fondé sur le commerce maritime, qui fut l’une des principales activités de la ville au cours du XVIIIème et du XIXème siècles. Son port de marchandises fut une importante plateforme d’échanges manufacturiers, notamment de vin, avec les grandes destinations européennes. Devenue aujourd’hui un pôle tertiaire à l’échelle européenne, elle abrite un certain nombre de sièges sociaux d’entreprises portugaises (Efacec, Porto Editora, Grupo RAR…) et deux universités qui contribuent à son dynamisme. En 2016, l’aéroport Francisco Sá-Carneiro desservant la ville de Porto a fait transiter pas moins de 9,4 millions de passagers, notamment grâce au développement des vols low-cost au départ des villes européennes et de sa liaison directe avec New York. 

Relativement limité, le parc hôtelier de la destination compte à l’heure actuelle 22 établissements de chaînes, dont 13 positionnés sur le segment haut de gamme, pour un total de 2 618 chambres. Entre 2015 et 2016, ce marché connaît une croissance de +3,4%, portée par l’arrivée de l’hôtel Sercotel do Porto, d’une capacité de 94 clés. L’offre de chaînes s’était également enrichie l’année précédente du NH Collection Porto Bayalha (107 chambres) et de l’Eurostars Porto Herosimo (153 chambres). Malgré le nombre croissant de groupes hôteliers internationaux, tels que Marriott International (2 hôtels), IHG (2), Choice Hotels (2) ou encore AccorHotels (1), le parc de la ville compte en majorité des hôtels indépendants. Porto dispose par ailleurs d’une offre d’hébergement collaboratif importante, avec plus de 1 140 appartements à louer.

Les performances hôtelières de ces deux dernières années témoignent de la popularité croissante de la destination, qui mise notamment sur la réhabilitation de son centre-ville et d’importants efforts en matière de communication de la part des institutions publiques. Porté par un taux d’occupation en hausse de +3,4 points et un prix moyen en rebond de +10,2%, le RevPAR des établissements hôteliers enregistre en 2016 +15,4% de croissance comparé à 2015. Les signaux sont par ailleurs positifs sur les 7 premiers mois de l’année 2017, avec un RevPAR qui progresse de +11,9% par rapport à 2016. Pas encore arrivé à maturation, le développement touristique de Porto et sa région continue pour le moment à porter ses fruits.

This article was published over a month ago, and is now only available to our Premium & Club members

Access all content and enjoy the benefits of subscription membership

and access the archives for more than a month following the article

Register

Already signed up?

An article

Buy the article

A pack of 10 articles

Buy the pack
Loading...

You have consulted 10 content. Go back home page or at the top of the page.

Access next article.

Sign up to add topics in favorite. Sign up to add categories in favorite. Sign up to add content in favorite. Register for free to vote for the application.

Already signed up? Already signed up? Already signed up? Already registered?