Édito

La Tribune de Georges
Georges Panayotis

24 novembre 2009

L’investissement public ne peut pas être absent

Le développement de l'hôtellerie en France ne peut-il reposer que sur les initiatives des investisseurs privés ? C'est une question qui peut paraître contraire à l'esprit d'une économie libérale, mais elle mérite d'être posée quand il s'agit de préserver l'équilibre du parc hôtelier.

16 novembre 2009

La crise doit-elle tuer le rêve pour autant ?

Dans la série des présentations de résultats financiers d'entreprises hôtelières ou touristiques qui se succèdent, il est souvent question d'adaptation aux comportements du client zappeur et "économe", et de maîtrise des coûts de fonctionnement pour préserver les marges.

10 novembre 2009

Il ne faut pas traîner son passé comme un boulet

Une chose est certaine la sortie de crise nécessite une nouvelle approche de l'industrie hôtelière pour faire face aux enjeux de demain. Les attentes des clients ne sont plus tout à fait les mêmes et les chefs d'entreprises doivent rapidement s'y adapter et doivent préparer dès aujourd'hui leur personnel.

03 novembre 2009

Le tourisme, instrument oublié de la relance

La montée en puissance de l'industrie touristique française pendant les "30 glorieuses" a été le fruit de pionniers, souvent autodidactes, qui ont bousculé les modèles établis pour imposer leur vision, que ce soit les clubs de vacances, les charters, les titres restaurant, les résidences de tourisme ou les motels à la française.

02 novembre 2009

La normalisation libère les énergies

L’hôtellerie post-crise économique se dessine déjà aujour­d’hui car il est évident qu’elle va devoir s’adapter à des conditions de marché différentes et à des comporte­ments de client modifiés.

27 octobre 2009

La réussite a encore une odeur de suspicion

Il est dans la nature humaine française de se satisfaire du malheur des uns pour tenter d'oublier ses propres difficultés. Nos compatriotes font de la surenchère dans la complainte sur leurs problèmes et dans la recherche des coupables en oubliant que la solution passe d'abord par la mise en œuvre de leur propre énergie.

19 octobre 2009

Donner, c’est donner, Reprendre c’est pas bien

Rude semaine pour les restaurateurs qui ont vu pleuvoir les coups médiatiques de toutes parts et qui subissent aujourd’hui la menace d’un revirement gouvernemental. Faute d’un signal suffisamment fort en direction des consommateurs et des salariés, l’Etat est prêt à reprendre ce qu’il a accordé il y a trois mois à peine.

12 octobre 2009

Les restaurateurs ne sont pas des agents de l’Etat

La tempête médiatique se déchaîne sur les restaurateurs accusés d'avoir profité d'un cadeau fiscal en pleine débâcle budgétaire sans vouloir le partager avec les consommateurs, les chômeurs, ni même leurs salariés. La profession est victime d'un immense qui pro quo qu'il était facile de voir venir.

06 octobre 2009

Le pouvoir, oui ! Mais pour quoi faire ?

Il fallait s'y attendre, la presse grand public et les parlementaires sont en train de tomber à bras raccourcis sur les restaurateurs, accusés de profiter honteusement des milliards abandonnés par l'Etat.

05 octobre 2009

Le partenariat n’est pas un rapport de force

Le marché a ses lois naturelles et quiconque fait profession de vendre ou d’acheter tire profit des conditions du moment pour influencer la négociation. La crise a conduit les entreprises à mettre l’accent sur la recherche d’économies, mais le partenariat habituel entre un client et son fournisseur se transforme aujourd’hui en affrontement.

29 septembre 2009

Responsable au-delà des beaux discours

Le développement durable est au coeur de tous les discours des autorités touristiques, présenté comme une impérieuse nécessité pour préserver l'avenir de notre industrie. S'il y a un secteur qui a pris les devants, c'est bien celui de l'hôtellerie qui a pratiquement inventé le concept de tourisme responsable.

22 septembre 2009

La pression du Plus contre la quête du Sens

La crise économique renforce un constat qui se dessine depuis quelques années : le consommateur change son comportement en profondeur. Il a cassé ses propres codes en passant de l'envie d'afficher son statut social à travers ses dépenses à une quête du "deal malin", en se montrant très attentif à la vraie valeur de ce qu'il achète.

14 septembre 2009

L’esprit d’équipe, la vraie force de l’entreprise

En braquant un projecteur insistant sur les victimes du stress en entreprise, parfois conduites à des réactions extrêmes de désespoir, on est en train de ranimer des conflits de classe, dignes du XIXe siècle.

08 septembre 2009

La qualité sacrifiée sur l’hôtel de la rentabilité

Les mesures d'urgence prises par le Gouvernement au nom de la lutte contre la crise ne font qu'accélérer un processus de mainmise de l'Etat sur les flux économiques. Hypnotisés par la crainte de voir tout le système s'écrouler, nous sommes en train de basculer sans broncher dans un modèle économique fondé sur la redistribution par l'Etat des sommes ponctionnées sur les entreprises et les citoyens.

04 septembre 2009

Pour un marketing de crise plus innovant

Avec un chiffre d’affaires mondial estimé en 2008 à plus de 263 milliards de dollars (source MKG Hospitality), pour les seuls groupes hôteliers, l’industrie hôtelière est depuis longtemps une activité de “mass market” qui touche des centaines de millions de clients sur tous les continents.

01 septembre 2009

L’occasion ratée de faire bonne impression

Après un tour de France intensif et un engagement personnel sans compter, notre ministre du Tourisme aurait le droit d'être déçu par les restaurateurs. A peine un indépendant sur deux a suivi du bout de l'ardoise l'engagement du Contrat d'avenir, signé par les organisations professionnelles, ratant une occasion unique de faire bonne impression auprès du consommateur.

20 juillet 2009

La crédibilité se gagne et se perd au jour le jour

Dès le début de la saison estivale, il fallait s'attendre à un coup de projecteur inquisiteur sur l'attitude des restaurateurs en matière de baisse des prix. Les médias se régalent pour montrer des notes de restaurant "salées" et pointer le doigt sur des professionnels qui "se sucrent" sur le dos des contribuables.