Actus - Mis à jour le

Jean-Yves Le Drian, ministre du Tourisme à part entière

Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, n'entend pas laisser à quiconque d'autre la responsabilité du Tourisme. En déplacement à Giverny dans les jardins de Monet, il a réaffirmé la place du secteur dans son département ministériel et indiqué les cinq chantiers qu'il engageait dès cet été. 

Jean-Yves Le Drian à Giverny Jean-Yves Le Drian à Giverny

Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian garde toutes les prérogatives de ses prédécesseurs en matière de Développement international et, à ce titre, il entend bien faire du Tourisme un axe majeur de son action gouvernementale.

Venu saluer auprès de son collègue au Gouvernement, Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès de Nicolas Hulot et ancien président du département, la réussite du Contrat de Destination autour des Impressionnistes, Jean-Yves Le Drian a voulu marquer son attachement à la politique touristique comme clef de réussite économique. Il a d'ailleurs pris exemple sur la mise en place de ces 22 contrats pour illustrer le sens de son action : volonté collective, décloisonnement et efficacité. Il a notamment insisté sur l'importance du décloisonnement : entre différents territoires parfois jaloux de leurs compétences, entre les acteurs privés et publics, entre les secteurs de la Culture et du Tourisme. Ce décloisonnement est gage de synergie positive et de réussite économique.

Jean-Yves Le Drian s'inscrit totalement dans la continuité des engagements pris par son prédécesseur Laurent Fabius et fera du Tourisme un axe du développement international, en s'appuyant sur son tout nouveau secrétaire d'Etat, Jean-Baptiste Lemoyne, qui se verra confier le suivi de plusieurs dossiers, et sur le réseau diplomatique de la France à travers le monde, largement mis à contribution pour assurer la promotion de la destination. 

Son objectif est le même que celui déjà affiché par ses prédécesseurs : atteindre les 100 millions d'entrées internationales d'ici 2020, franchir la barre des 50 milliards d’euros de dépenses touristiques et créer 300 000 emplois supplémentaires.

Le ministre a annoncé les cinq chantiers qui sont d'ores et déjà lancés : qualité de l’accueil, formation, économie numérique, investissements et sécurité. Les pistes de travail seront préparées lors d'un prochain comité interministériel organisé sous la présidence de Matignon avant la fin du mois, et lors des 3èmes Assises nationales du Tourisme prévues en octobre prochain au Quai d’Orsay.

Quatre axes majeurs de travail ont été annoncés par Jean-Yves Le Drian :

  • Améliorer la gouvernance du Tourisme en collaboration avec les Régions. Il va réunir prochainement les présidents de Régions pour définir un cadre institutionnel d'échange et de synergie partagée ; 
  • Renforcer les investissements structurants en Régions, chacune devra présenter des projets qui pourront bénéficier de l’aide de l’Etat dans le cadre du Fonds de développement du tourisme et du 3ème volet du Plan d’investissement d’avenir ;
  • Améliorer la lisibilité de l’offre française et de sa promotion, qui pourra s’appuyer sur le réseau diplomatique ;
  • Faire profiter le Tourisme des grandes réformes engagées au niveau national en matière de transports et de mobilité locale.

Jean-Yves Le Drian assure avoir reçu le soutien complet des professionnels du Tourisme et des différentes filières, désormais rassurés d'avoir un interlocuteur ministériel de poids au Gouvernement.