Actus

La Défense, objectif 4 000 chambres en 2020

Propriétaire foncier et aménageur, l'Epadesa mise un peu plus sur le développement du tourisme pour changer la vision et dynamiser l'animation du plus grand quartier d'affaires d'Europe. Les nouveaux développements, comme l'U Arena, rééquilibrent la zone vers l'Ouest et la boucle de la Seine, justifiant de nouveaux hébergements.  

Uarena, tour Jardins de l'Arche, CitizenM Uarena, tour Jardins de l'Arche, CitizenM

Aujourd'hui encore fortement concentré sur la "dalle" historique de La Défense, le parc hôtelier du quartier d'affaires compte 2 600 chambres environ, avec les récentes ouvertures du Melia (369 chambres en 2016) et du CitizenM (170 chambres en juin 2017). Cette dernière ouverture marque déjà la volonté d'aménagement en direction de Nanterre et des nouveaux quartiers, mêlant davantage résidences d'habitation, commerces, bureaux et équipements de loisirs. Le grand chantier de l'U Arena mobilise toutes les énergies avec l'obligation d'être achevé en octobre prochain pour le concert des Rolling Stones.

Cet équipement devrait modifier encore davantage la perception du quartier, trop vécu comme impersonnel et uniquement réservé au business, alors qu'il comprend déjà une immense collection d'oeuvres d'art en plein air, l'un des plus vastes centres commerciaux, sans compter les restaurants, boutiques et bâtiments universitaires. L'ambition affichée de l'Epadesa, en charge de l'aménagement de la zone, et de Defacto, chargé de l'animation et de la promotion des événements, est de faire en sorte que la vie festive s'installe encore davantage et que La Défense apparaisse comme une destination touristique à part entière.

Plusieurs arguments plaident à sa faveur et notamment les nouveaux hubs de transport qui se constituent autour de l'Arena et de l'Université de Nanterre. Reliés au futur Grand Paris Express et au prolongement d'Eole, ils verront transiter des millions d'usagers, de résidents et de clients chaque jour. La justification de 1 500 chambres supplémentaires a été validée par une étude menée pour le compte de l'Epadesa par MKG Consulting. D'ores et déjà un petit millier de chambres sont engagées, notamment avec le projet de la tour des Jardins de l'Arche, projet mixed-use impliquant le groupe IHG avec trois de ses enseignes Crowne Plaza, Holiday Inn et Staybridge pour un total de 730 chambres. Les tours Ermitage sur le front de Seine et les Tours Sisters entre la Grande Arche et le CNIT fournissent le complément. Il reste environ 500 chambres à construire avec un appel lancé aux investisseurs, promoteurs et opérateurs pour compléter le parc, notamment en direction des nouveaux concepts. A ce titre, l'Epadesa verrait bien arriver les nouvelles enseignes de type Generator ou Meininger, porteuses également d'une clientèle rajeunie. 

De son côté, Defacto travaille à l'animation permanente du quartier via de nouveaux concepts mêlant travail, coworking, restauration, voire ambiance nocturne avec la promesse d'une boite de nuit. Trois projets sont déjà sur les rails : L'Alternatif, un vaste ensemble de co-working, de séminaire et de spectacles dans un ancien parking ; Table Square, un vaste food court avec une offre gastronomique et bistronomique, et Oxygen, le pendant d'Alternatif en proue de La Défense, face à Paris. Ouvertures prévues entre 2019 et 2020.