Entretiens

Enjeux et stratégie pour l'hôtellerie de Paris et d'Ile-de-France, par Othman Nasrou

Lors du Global Lodging Forum, événement de référence dans l'industrie hôtelière, Othman Nasrou, Vice-président de la région Île-de-France, est intervenu en introduction. A cette occasion, il a notamment rappelé l'importance du dialogue nécessaire entre les professionnels du secteur et les acteurs politiques, et les actions récemment engagées. 

othman nasrou, vice-president action internationale et tourisme région île-de-france othman nasrou, vice-president action internationale et tourisme région île-de-france

"Du fait de la menace terroriste, l’année 2016 a été particulièrement difficile ; ce fut aussi l’occasion de lancer de nouvelles initiatives. Le secteur est actuellement en pleine mutation et marqué par l’émergence de nouveaux acteurs. Avec Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, nous souhaitons créer un environnement favorable à l'industrie afin de développer l’activité. Dans cette optique, plusieurs mesures ont été prises telles que le renforcement de l’accueil (via des volontaires du tourisme), des mesures liées à la sécurité (par le développement de commissariats mobiles sur les sites touristiques), le développement d’un City Pass (titre unique de transport qui cumulerait également une offre culturelle et/ou commerciale sur le même support et donnerait accès à des salons – la clientèle affaires est désireuse de cette offre). Nous avons par ailleurs concentré nos efforts sur la promotion et la communication (8 millions d’euros investis). Enfin, en matière de transition numérique un nouveau fond pour le tourisme a été créé. Celui-ci a été repensé pour être réactif dans le versement des subventions. Il est important de comprendre que nous avons besoin de projets et c’est à vous de nous dire en quoi nous pouvons vous être utiles et ce sur quoi nous devrions concentrer nos efforts."

"Dans le cadre du projet du Grand Paris, nous avons besoin d’étudier les nouveaux quartiers qui seront développés, et qu’au moins le tiers des futures stations soient de vrais quartiers. Nous sommes engagés dans un nouveau schéma de développement du tourisme et des loisirs pour définir la stratégie à plus long terme. En tant que sphère publique, nous avons conscience des défis actuels et nous sommes à votre disposition. En matière de tourisme, nous souhaitons concentrer nos financements sur des projets structurants."

"En termes d’organisation territoriale (notamment dans le cadre de la loi NOTRe), avec la métropole du Grand Paris nous avons ajouté un échelon territorial alors que nous considérions qu’il y en avait déjà trop. Nous travaillons conjointement avec la ville de Paris. Nous souhaitons que tout le monde soit derrière la marque Paris-Région. La Loi NOTRe a été un tout petit pas en réalité, il faut une évolution législative et une agence du tourisme en Île de France qui soit commune, à l’image de ce qui se fait dans les transports."

"Nous cofinançons des projets d’investissement. Le fond pour le tourisme a un budget de 10 millions d’euros que nous avons choisi de concentrer sur la modernisation, la transition numérique et la sécurité touristique. En matière d’investissement touristique public, nous sommes la seule collectivité publique qui porte ces budgets."

"Quant aux JO, il faut être prudent mais nous avons un bon dossier. La candidature de Los Angeles est sérieuse, mais nous avons bon espoir. Il est important de noter que ces événements induisent une date limite pour la réalisation du Grand Paris Express et cela n’empêche pas d’organiser ensuite l’exposition universelle. Nous soutenons massivement ces deux projets."