Actus

Bientôt un contrôle par la reconnaissance faciale dans les aéroports ?

La compagnie aérienne finlandaise Finnair et l'aéroport d'Helsinki procèdent actuellement à des tests afin de mettre en place un contrôle par reconnaissance faciale des passagers à l'enregistrement. Objectif : accélérer le processus de contrôle et fluidifier le trafic.  

Bientôt un contrôle par la reconnaissance faciale dans les aéroports ? Bientôt un contrôle par la reconnaissance faciale dans les aéroports ?

La compagnie aérienne Finnair et l'organisme de gestion de l'aéroport d'Helsinki Finavia sont actuellement en train d'effectuer des tests afin de vérifier l'applicabilité et l'efficacité de la reconnaissance faciale à l'enregistrement. Conçue par la société de développement de services numériques Futurice, l'interface utilisée sera testée pendant un mois sur 1000 passagers fréquents de la compagnie. Pendant cette période, ces derniers devront envoyer leur photo via une application et utiliser le comptoir d'enregistrement muni de la technologie afin de vérifier que la reconnaissance a bien eu lieu. 

La mise en place de ce système permettrait notamment aux passagers de voyager sans carte d'embarquement et ainsi de faciliter les démarches à l'enregistrement. Heikki Koski, Vice-President de l'aéroport d'Helsinki pour Finavia a en effet déclaré à ce sujet : « La reconnaissance faciale, l’une des plus grandes tendances de la vérification biométrique, permettra de voyager plus facilement et sans justificatifs. La numérisation permet un gain de temps en facilitant les contrôles à l'aéroport."

A noter que l'aéroport d'Helsinki et la compagnie Finnair ne sont pas les seuls à vouloir utiliser cette technologie. British Airways a récemment mis en place un système d'embarquement automatisé à reconnaissance faciale pour les lignes intérieures. L'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle est également en train de tester un nouveau système permettant de comparer le visage du voyageur à la photo de son passeport. Une tendance qui pourrait donc bientôt se généraliser à l'ensemble des aéroports.