Actus

Fosun: Pourquoi ces démissions inattendues dans l'équipe dirigeante ?

Fosun, propriétaire chinois du Club Med notamment, a annoncé la démission de plusieurs de ses dirigeants. Des départs inattendus qui suscitent des interrogations quant à leurs causes, mais aussi à leurs impacts, alors que le conglomérat devait monter au capital d'un autre grand acteur touristique français. 

GUO GUANGCHANG PRESIDENT DE FOSUN GUO GUANGCHANG PRESIDENT DE FOSUN

Le groupe privé Fosun, propriétaire chinois du Club Med depuis 2015, a annoncé cette semaine la démission de deux de ses principaux dirigeants : son directeur général et confondateur, Liang Xinjun, et son vice-président, Ding Guoqi. Liang Xinjun sera remplacé par le directeur financier Wang Qubin. Le président et troisième cofondateur Guo Guangchang, qui avait mystérieusement disparu fin 2015 en raison d'une enquête avec les autorités chinoises, conserve quant à lui son poste à la tête du groupe. 

Si des raisons de santé ont été invoquées pour justifier cette réorganisation, plusieurs observateurs s'interrogent sur d'éventuels liens avec la stratégie d'investissements massifs de Fosun à l'étranger. Le conglomérat, fondé en 1992 par des étudiants de l'université shanghaïenne Fudan, a en effet investi plus de 15 milliards de dollars en rachats et prises de participation à l'international; or la Chine a dû faire face au cours des derniers mois à une importante chute de ses réserves de dollars et combattre des pressions baissières sur sa monnaie : les autorités cherchent ainsi actuellement à freiner les sorties de capitaux du territoire chinois. Par ailleurs, le groupe a cumulé des milliards de dollars de dettes pour financer ses emplettes à l'étranger : cela a conduit récemment à une dégradation de sa dette par les agences de notation, alors même que Fosun a publié un bénéfice net de pas moins d'1,4 milliards d'euros sur son dernier exercice (+28%).

Pour autant, aucune annonce relative à la négociation en cours pour la reprise par Fosun d'une part du capital de la Compagnie des Alpes (exploitant de domaines skiables et de parcs d'attractions), ni d'annonce relative à une éventuelle augmentation de capital, n'a suivi ces bouleversements dans l'organigramme de direction du groupe chinois. L'impact de ce renouvellement, et ses causes, restent ainsi des questions en suspens. Réponse ces prochaines semaines ?