Enquêtes

Stratégie : AccorHotels dans toutes les directions

Dans un contexte déjà fortement marqué par une série de nouvelles initiatives, le groupe hôtelier français envisagerait de se lancer dans les comparateurs de vols. Rappelons qu'il est par ailleurs engagé dans la procédure de cession de murs d'HotelInvest et que l'un de ses actionnaires de référence, Colony Capital, a récemment cédé toutes ses parts... Retour sur les principales actualités stratégiques du groupe français. 

ACCORHOTELS ACCORHOTELS

L'appétit pour la diversification de l'opérateur français semble insatiable : AccorHotels serait actuellement sur l'élaboration d'un projet pilote permettant de vendre des billets d'avions sur son site. Ce projet pourrait être lancé dès avril prochain. Pour la mise en oeuvre de ce concept, le groupe hôtelier s'est rapproché d'un ensemble de partenaires aériens. Parmi les particularités, l'achat de vols ne se réaliserait pas sous forme de packages tout inclus (package avec hôtels) mais via deux achats distincts. L'objectif de cette nouvelle offre serait de transformer le site web de l'opérateur en un outil de réservation à part entière qui se suffise à lui même, avec un éventail d'offres complémentaires réunies en un même lieu.

Dans l'univers de l'hébergement, les négociations en cours pour le rachat de Travelkeys se rapprochent là encore de cette logique du "tout sous un même toit", dans la continuité de la stratégie du groupe français ces derniers mois. Pour rappel, en 2016, AccorHotels avait racheté le site de conciergerie John Paul, puis le site d'hébergements collaboratifs positionné sur le segment haut de gamme Onefinestay. Pour étendre son territoire dans l'univers du voyage, il a aussi misé en interne sur la création d'une nouvelle marque lifestyle à destination des Millennials, Jo&Joe. Et pour la clientèle affaires, il a plus récemment conclu un accord avec LinkedIn ou encore lancé son nouvel Atelier H comme nouveau concept d'accueil de séminaires. 

En parallèle, le groupe est également engagé dans la cession de murs d'HotelInvest dans le cadre de son projet Booster, dont la valorisation a d'ailleurs été évaluée à la hausse par des experts indépendants le mois dernier. HotelInvest constitue l'une des deux branches du groupe, portant les actifs immobiliers et signant des contrats de gestion avec HotelServices.

Cette stratégie de filialisation, qui rappelle la scission achevée récemment par Hilton Worldwide, serait aussi l'occasion pour AccorHotels, de dégager de nouveaux moyens financiers et d'entrer dans une nouvelle phase de croissance, en faisant entrer de nouveaux actionnaires dans sa filiale et/ou le groupe.

Car l'actualité stratégique du groupe hôtelier a également également marquée par le retrait, annoncé de longue date mais maintenant effectif, de Colony Capital (via la société ColDay) de son capital. Eurazeo conserve de son côté sa part de 4,28% du capital et de 7,97% des droits de vote d'AccorHotels mais le pacte d'actionnaires qui existait entre Eurazeo et Colony a donc été dissous.

D'importants changements capitalistiques ont donc eu lieu ces derniers mois. Depuis le rachat de Fairmont Raffles Hotels International l'an dernier, les actionnaires moyen-orientaux sont très présents autour de la table, avec la Qatar Investment Authority (via ses véhicules Voyager Fund Enterprise et Lodge Investment Company) ou Kingdom Hotels du prince saoudien Al Waleed. Sans compter le chinois Jin Jiang, qui détient près de 13% du capital d'AccorHotels, et avait annoncé vouloir à terme monter à 29%.

Dans ce contexte, l'actualité stratégique du groupe semble donc être appelée à être toujours aussi animée au cours des mois à venir.

Au 1er janvier 2016, AccorHotels était classé sixième au classement mondial des groupes hôteliers avec 3 995 hôtels totalisant près de 554 508 chambres, selon les données publiées par Hospitality ON.