Analyses
Tags : Espagne Tourisme

Espagne : quelles nationalités soutiennent sa croissance touristique ?

L'organisation Mondiale du Tourisme (OMT) annonce une croissance de 10% de la fréquentation touristique en Espagne en 2016. Le pays a ainsi enregistré environ 75 millions d'entrées internationales l'an passé. Des performances en forte hausse, mais quelles sont les principaux pays qui ont participé à cette croissance ? 

grenade, espagne grenade, espagne

Sur l'ensemble de l'année 2016, l'Espagne a enregistré une forte croissance de son secteur touristique, marquée sur le segment hôtelier par un RevPAR (Revenu par chambre disponible) en hausse de 12,6% sur les onze premiers mois de l'année.

Cette hausse s'explique par un rebond de près de 3 points du taux d'occupation et un prix moyen également en hausse de 8,1%, selon les données de l'Observatoire MKG Consulting_Olakala Destination. Pour sa part, l'OMT confirme cette tendance, en soulignant que le pays a enregistré près de 75 millions de séjours internationaux, un chiffre en hausse de 10% par rapport à la même période l'année dernière.

Cette tendance s'explique en partie par le report des visiteurs se rendant normalement dans les pays du Maghreb, mais qui, dans un contexte d'insécurité, se sont dirigés vers d'autres destinations méditerranéennes. (Retrouvez plus de précisions sur le bilan 2016 au Moyen Orient en cliquant ici.)

Selon l'Institut National des Statistiques (INE), les visiteurs étrangers ont globalement dépensé plus de 70 milliards d'euros en Espagne en 2016. Les dépenses varient selon leur pays d'origine. Sur les onze premiers mois de l'année, la Grande Bretagne arrive en tête, avec 14,3 milliards d'euros dépensés dans le pays. L'Allemagne se positionne en seconde place, avec plus de 10 milliards d'euros, un chiffre en hausse de 4,7% par rapport à la même période l'an passé. Les visiteurs français occupent la troisième place du classement, avec des dépenses avoisinant les 6 milliardss d'euros de janvier à novembre 2016, soit une hausse de 7,6%.

La durée de séjour des visiteurs est quasi-similaire : les touristes allemands et anglais tendent à séjourner 8 jours en Espagne, et les français 7 jours en moyenne. Sur cette même période, les principales bénéficiaires parmi les communautés autonomes sont la Catalogne (qui cumule 22,4% de ces dépenses), les Canaries (18,7%) et les Iles Baléares (17,6%).

En 2015, l'Espagne était la troisième destination touristique mondiale avec près de 68 millions de séjours étrangers, après la France (84,5 millions) et les Etats-Unis (77,5 millions). Le secteur pesait alors 14,7% du PIB national. Le 17 janvier prochain, l'OMT doit présenter ses chiffres définitifs sur l'évolution mondiale du secteur touristique en 2016.