Actus

MSC Croisières vogue vers les Caraïbes avec un bateau innovant et sa propre île-resort [en images]

Le croisiériste italo-suisse mise sur les innovations produit & services à bord de l'un de ses derniers paquebots, le MSC Seaside, et sur sa propre île-resort privée qui deviendra bientôt une escale de ses croisières en Caraïbe, pour renforcer ses parts de marché dans cette destination où la demande est forte.

MSC Ocean Cay MSC Ocean Cay

Vue d'ensemble du MSC Seaside

Vue d'ensemble du MSC Seaside

Sky promenade en verre

Sky promenade en verre

Balcon d'une cabine

Balcon d'une cabine

Poupe du navire

Poupe du navire

L'ile-resort privée Ocean Cay, future escale

L'ile-resort privée Ocean Cay, future escale

MSC Seaside avant sa mise à l'eau

MSC Seaside avant sa mise à l'eau


Dans un secteur de la croisière actuellement en plein essor dans le monde et en Europe, les compagnies rivalisent d'imagination pour développer une offre de produits et services innovants. Avec son nouveau paquebot MSC Seaside, le croisiériste italo-suisse MSC ne fait pas exception, d’autant plus qu’il a pour objectif, avec ce nouveau navire récemment mis à l'eau qui sera baptisé à Miami fin décembre, de prendre des parts de marché sur un marché de la croisière caribéenne longtemps resté une chasse gardée des compagnies américaines. Pierfrancesco Vago, Executive Chairman de MSC Croisières, rappelait ainsi sa stratégie : "L'attractivité des Caraïbes en tant que destination de croisière ne faiblit pas auprès des vacanciers. Avec le MSC Seaside, nous renforçons notre offre durant l'hiver 2017/2018 dans cette région clé." 2 navires (les MSC Europa et Seaside) y resteront aussi l'été, en basse saison.

Pour faire des vagues en eaux américaines, la compagnie a misé sur différentes innovations produit et de services à bord du MSC Seaside, de 323 m de long et d'une capacité de 5 179 passagers. La mer jouant un rôle particulièrement important en Caraïbe –plus que dans les croisières méditerranéennes, où les parcours/destinations sont un produit d'appel important– l'accent a logiquement été mis sur les espaces communs (plus de 10 m² par personne au total) et surtout les extérieurs, avec une promenade à 360°, des ascenseurs panoramiques, une passerelle en verre "skyview" au-dessus de la mer, et 76% des cabines avec balcon/vue mer, une possibilité offerte par la structure du navire : il est plus haut et plus étroit que la norme des navires de ce gabarit.

 

En matière de divertissement, outre les piscines, 11 restaurants, espaces bien-être et une tyrolienne de 120m presque devenue la norme sur les nouveaux bateaux, le MSC Seaside mise sur notamment un tobbogan aquatique interactif, où les pistes s'animent comme dans un jeu vidéo. A noter aussi que le théâtre sera plus petit qu'à l'ordinaire (934 pax), mais le Cirque du Soleil, son partenaire, s'y produira 4 fois par jour pour diversifier les créneaux horaires proposés, une flexibilité sans doute pas inutile compte tenu de la diversité des nationalités & générations à bord.

La technologie n'est pas en reste : le bateau proposera dès son lancement  la nouvelle application MSC qui cible l'avant, pendant et l'après-voyage, avec notamment un outil de planification de voyage (avec les données sur les destinations), un "kids locator" (visualisation en temps réel de la localisation des enfants équipés d'un bracelet électronique), ou encore des caméras d'identification qui reconnaîtront les visages pour afficher les préférences des clients en temps réel sur la tablette du personnel.

Enfin, la compagnie a acheté une île (sur la route des Caraïbes depuis la Floride), et proposera à partir d'octobre 2018 des escales sur sa propre île, la "MSC Ocean Cay". Les croisiéristes deviendront-ils des propriétaires / opérateurs de resorts ?