Analyses

Tourisme français : que contient le nouveau plan de relance de 43 millions d'euros ?

Le gouvernement a annoncé cette semaine un ensemble de mesures visant à relancer le tourisme dans un contexte hélas toujours difficile pour les professionnels du secteur. Un plan de 42,7 millions d'euros a été dévoilé par le comité interministériel réuni par le Premier ministre Manuel Valls : découvrez ici son contenu, et le budget alloué à chacun de ses principaux engagements. 

Hôtel Matignon (Crédit : gouvernement.fr) Hôtel Matignon (Crédit : gouvernement.fr)

Alors que le tourisme représente 7,5% du PIB de la France et environ deux millions d'emploi, les récentes attaques terroristes qui ont frappé le pays et leurs conséquences sur sa situation sécuritaire ont durement frappé les professionnels du secteur. Leur impact sur la fréquentation de la clientèle internationale, alors même que la France avait enregistré en 2015 un record de 85 millions de touristes étrangers, a notamment justifié le déblocage de cette enveloppe de près de 43 millions d'euros par le gouvernement.

Le comité interministériel rappelle également que "plusieurs autres facteurs ont contribué à altérer les résultats du secteur : les difficultés économiques dans plusieurs marchés émetteurs, les mauvaises conditions météorologiques, avec 50 jours de pluie supplémentaires au deuxième trimestre par rapport à l’année précédente, le calendrier (deux jours fériés hors week-end contre cinq en moyenne), les grèves mais aussi la perception des risques liés à la délinquance classique, qui a eu une influence nette sur certaines clientèles, notamment les plus aisées et/ou celles originaires d’Amérique du Nord et d’Asie."

Si apporter des réponses à ces facteurs conjoncturels reste aujourd'hui la priorité du Comité interministériel, ce dernier compte également adresser des interrogations plus anciennes des professionnels du secteur. L'enveloppe débloquée par le tourisme comprend donc également des mesures plus classiques, dédiées entre autres à la promotion touristique de la destination France et à l'amélioration de l'offre et les produits touristiques existants.

 

Le dossier de presse du Comité interministériel, partagé ci-dessus, détaille les montants correspondant aux mesures phares de ce plan de 43 millions d'euros :

L'aspect de la sécurité, primordial pour assurer une relance à long terme des arrivées internationales, apparaît donc sans surprise comme le mieux doté par le plan présenté par le Comité interministériel. Viennent ensuite les actions de promotion de la destination, auprès de la clientèle internationale aussi bien que domestique, et des mesures de soutien aux deux millions de professionnels du secteur touristique.

Dans ce cadre, le fonds de moderanisation de la restauration (FMR) et le Prêt rénovation hôtelière (PPRH) permettront "une bonification des prêts [...] pour financer l’accès gratuit à internet des clients dans les restaurants (bonification de 500 € par établissement) et la mise en place d’un système d’information, de réservations en ligne et de services de conciergerie dans les hôtels (bonification de 2 000 € par établissement)." Les mesures annoncées visent également à permettre l'accès à l'activité partielle et le renforcement des programmes de formation. Il faut également souligner les 5,7 millions d'euros débloqués en faveur du départ en vacances pour tous, avec le renforcement du dispositif "seniors en vacances" et le développement de l'utilisation des chèques-vacances.