Actus

Des entreprises chinoises prêtes à investir 11 milliards de dollars pour développer le tourisme dans la région du lac Baïkal

La signature d'un accord de coopération entre l'opérateur touristique russe Grand Baikal et un consortium d'investisseurs chinois représentés par le groupe Chungjingxin pourrait voir naître le plus important projet de développement jamais réalisé dans la région.

Lac Baïkal Lac Baïkal

Merveille de la nature encore largement préservée, le Lac Baïkal cumule bien des records. Plus grand et plus profond lac du monde, il concentre à lui seul pas moins de 20% des réserves d'eau douce liquide de la planète et rassemble une faune unique et particulièrement diverse - à l'image du phoque de Sibérie, seule espèce du genre à ne pas évoluer en eau salée. Il est aisé de comprendre pourquoi les préoccupations environnementales sont un enjeu important ans l'élaboration du projet, dont la première phase vient de débuter avec le lancement d'une étude de faisabilité quant à la nature des travaux envisagés : aucune date de livraison n'a donc été communiquée à l'heure actuelle.

Le site choisi pour être au centre du projet de développement est justement celui qu'occupait, jusqu'à sa fermeture en décembre 2013, l'usine de papier et de cellulose de la petite ville de Baïkalsk. Tout un symbole, puisque cette dernière fut longtemps le principal pollueur de la région. Les investisseurs russes et chinois promettent de développer "des équipements touristiques modernes, de nouvelles connections de transport, et des infrastructures logistiques complètes afin d'assurer un essor des flux touristiques dans la région." Il y a donc fort à parier qu'on assiste également à un développement hôtelier sans précédent en cas d'aboutissement du projet, son coût ayant été chiffré à 11 milliards de dollars.

Étant donné la proximité géographique de la Chine, cette coopération sino-russe ne doit rien au hasard. Baïkalsk est située à l'extrémité sud du lac de 636 kilomètres de long. Son environnement naturel unique et la pratique des sports d'hiver devraient être à la base de cette nouvelle impulsion touristique : la petite station de ski de Gora Sobolinaya, qui accueille autour de 150 000 touristes par an, est situé à proximité. Baïkalsk peut également être rejointe depuis Irkoutsk, plus grande ville de la région. C'est là qu'est basée la Grand Baikal Travel Company, propriétaire de la station et représentant des parties prenantes russes. Aux alentours de 750 000 touristes, en grande majorité domestiques, visitent chaque année le Lac Baïkal.