Actus

Hausse de 5% de la fréquentation au Futuroscope

Le parc du Futuroscope est en passe d’enregistrer un chiffre d’affaire record depuis 2000. Les stratégies de développement initiées ces dernières années semblent porter leurs fruits. 

Futuroscope Futuroscope

Selon les dernières statistiques du parc, le Futuroscope devrait atteindre un niveau record de fréquentation cet été avec près de 600 000 visiteurs enregistrés, soit une hausse de 5% de sa clientèle. Le chiffre d’affaires du parc serait ainsi en passe d’atteindre les 100 millions d’euros. Plusieurs mesures avaient été mises en place telles que l’élargissement des horaires d’ouverture, deux spectacles nocturnes au lieu d’un habituellement ou encore la création d’un nouveau spectacle vivant en plein air.

Selon Dominique Hummel, Président du Directoire du Futuroscope: « Le Futuroscope a su trouver les ingrédients qui lui permettent d’être en phase avec les attentes du public. Son positionnement assumé, plus fun et plus familial, a séduit les familles avec enfants, qui représentent les 3/4 de la fréquentation estivale ». Il a également ajouté : « Les parcs offrent la possibilité de courtes vacances pour ceux qui n’ont pas la chance de partir en vacances, ou qui ont préféré rester en France. Ce sont des lieux d’évasion et de partage en famille, qui font appel au plaisir et à l’émotion. Cela se traduit par une consommation sur site plus forte ».

Après avoir été un temps dans le rouge, les comptes du grand parc à thèmes poitevin sont aujourd'hui passés au vert grâce à une politique active de développement et à une stratégie de réduction notable des coûts d’exploitation. 

C’est en 1987 que René Monory, alors Président du Conseil Général de la Vienne a impulsé la création de ce site afin de participer au développement du département. L’idée est alors de proposer un concept mêlant aire de loisirs, zone d’activité économique et espace de formation. Le site se trouve à 10 km de Poitiers et propose sur 200 hectares 270 000 m² de bureaux high-tech, un centre de congrès, un parc d’hôtels et de restaurants et 13 laboratoires de recherche. Il s’agit du second bassin d’emplois de la Vienne. La Compagnie des Alpes est son actionnaire majoritaire (près de 45% de son capital) et assure aujourd’hui son contrôle opérationnel et financier.