Actus

L'industrie touristique mondiale résiste à tout

Le rapport d'étape du World Travel & Tourism Council annonce une croissance des revenus touristiques mondiaux de 3,1% pour la première moité de l'année, malgré les attentats terroristes, le chaos économique dans plusieurs régions et même le Brexit au Royaume-Uni. Si la résilience est évidente au niveau macro économique, les effets ponctuels se font douloureusement sentir sur certaines économies nationales.  

Alors que la croissance économique mondiale afficherait un taux positif de 2,3%, toutes économies confondues, le World Travel & Tourism Council (WTTC) annonce une croissance annuelle supérieure à 3%, de l'économie touristique malgré tous les événements survenus pendant les six premiers mois de l'année : actions terroristes, effondrement économique en Amérique latine, Brexit et crise des réfugiés.

Dans son rapport semestriel, l'organisme qui rassemble les grandes entreprises touristiques mondiales, affiche un relatif optimisme sur la capacité de l'industrie à surmonter les plus terribles obstacles, fondé sur plusieurs observations : 

  • L'Asie du Sud devrait mener la croissance touristique mondiale avec une hausse de 5,9% des revenus, soutenue par la bonne dynamique de l'Inde
  • L'Amérique latine fera figure de mauvais élève de la classe avec un recul anticipé de près de 1% de ses revenus touristiques, en grande partie en raison de l'économie défaillante brésilienne
  • L'Asie du Nord-Est et du Sud-Est poursuivront leur croissance positive, même si le rythme se ralentit avec respectivement 4,7% et 4%, alors même que la Chine surperforme à 6,3%
  • L'Amérique du Nord résiste bien avec 3,1% de croissance, dans la moyenne mondiale
  • L'Europe connait un coup de blues avec une augmentation d'activité à peine supérieure à 2%, en raison des mauvaises performances économiques de plusieurs pays de la zone, dont la France, et les suites des attentats terroristes en France, en Belgique et en Turquie.

La Grande-Bretagne va poursuivre sur une lancée positive et une croissance de 3,6% de son activité touristique, qui aurait pu être mise à mal par l'annonce du Brexit. Pourtant, les effets très négatifs en termes de communication et d'incertitude pour l'avenir ont été largement compensés par les effets positifs auprès des visiteurs internationaux de l'effondrement ponctuel de la Livre sterling.

Pour David Scowsill, President & CEO du WTTC : "Il est important de constater que notre industrie résiste bien à tous les aléas et affiche 1% de croissance de mieux que l'ensemble de l'économie mondiale. Il ne faut pas ignorer les situations négatives locales, tout en se satisfaisant de la résistance globale au niveau macro économique".