Actus

Le CA d'AccorHotels progresse de 2% au 1er semestre 2016

Les chiffres AccorHotels pour le premier semestre 2016 reflètent des situations de marché contrastées. Son chiffre d'affaires est en progression de 2,0% à périmètre constant, malgré une situation toujours défavorable en France et au Brésil. Dès lors, le groupe hôtelier affiche un résultat d’exploitation de 239 M€ en baisse de 4,0% à pcc. Pour autant, il vise un résultat d'exploitation en amélioration pour l'exercice 2016 compris entre 670M€ et 720M€. 

CA en hausse, RBE en baisse CA en hausse, RBE en baisse

Sur le premier semestre 2016, le chiffre d'affaire d'AccorHotels s'établit à 2,6 milliards € soit une progression de 2,0% par rapport à l'an dernier et à périmètre constant. L'activité du groupe est en croissance sur la plupart de ses marchés clés, en dehors de la France et du Brésil : +4,8% en Asie Pacifique, +4,1% en Europe Centrale, du Nord et de l'Est (essentiellement Allemagne, Pologne, Royaume-Uni), +1,7% dans les Amériques et +3,2% dans la zone méditerranée, Moyen Orient et Afrique.

Le chiffre d'affaires de la France est en recul de 2,6% notamment en raison du contexte d'insécurité et des divers événements qui ont touché le pays (grèves, crus et inondations...). La différence de résultats reste très prononcé entre Paris et les autres régions françaises : ces dernières affichent un RevPAR en hausse de 6%, s'expliquant en partie grâce aux résultats positifs de certaines villes hôtes de l'Euro 2016, quand le RevPAR de Paris est en baisse de 12,0%.

Par ailleurs, la zone Amériques affiche des résultats en croissance de 1,7%, s'expliquant notamment grâce au rebond de l'activité en Argentine (+57%), au Mexique (+20,6%) ou encore au Canada (+9,7%). Le Brésil est cependant en recul (-5,5%) en raison des difficultés économiques que connait le pays depuis deux ans.

La progression du chiffre d'affaires est alimenté notamment par le développement : 20 000 chambres, dont 90% en contrats de franchise et de management. Un développement compensé par la restructuration d'actifs d'HotelInvest (repésentant 120 hôtels : 85 unités en Europe transférées à Grape Hospitality et 12 transférées à Huazhu) et les variations de change.

Le groupe poursuit sa stratégie de diversification de ses activités pour être plus présent sur le secteur de la location d'appartements haut de gamme avec services hôteliers, comme le montre ses prises de participation au capital de Squarebreak et d'Oasis Collection en début d'année, son intérêt récent pour John Paul, service de conciergerie. La diversification passe aussi par l'élargissement de la distribution, via les rachat de Fastbooking en 2015 ou de Wipolo en 2014.

Les résultats d'exploitation d'HotelServices (métier opérateur du groupe) s'établit à 141 millions d'euros (hors Sales, marketing, digital, programme de fidélité l'acquisition de Onefinestay). Le résultat d'exploitation d'HotelInvest s'établit à 145 millions d'euros, en hausse de 7,4%, à données comparables. Cela s'explique en partie par la dynamique des marchés allemand et britannique. 

Le résultat brut d'exploitation global s'établit à 239 M€, à données comparables, soit une baisse de 4,0%. La marge de résultat d'exploitation est quand à elle en repli de 9,2%.

Pour 2016, le groupe hôtelier prévoit un résultat d'exploitation compris entre 670 et 720 millions d'euros. Pour cela l'opérateur prévoit la consolidation au second semestre de Fairmont Raffles Hotels International.