Actus

Quand les Pokémons s'invitent dans l'hôtellerie

Le géant japonais des jeux vidéos Nintendo en partenariat avec la start-up Niantic, ex-filiale de google, relance 20 ans plus tard le jeu Pokémon, sous forme d'application gratuite en réalité augmentée. Le but : attraper par le biais de l'appareil photo d’un smartphone- équipée d'une fonction géolocalisation- des monstres virtuels dans le monde réel. Certains hôteliers jouent le jeu. 

pokemon go pokemon go

Le monde des Pokémons se mêle au monde réel par le bais de l'application Pokémon Go. Le succès suscité après le lancement de ce jeu vidéo pour smartphone est international. En l'espace de deux semaines, elle est devenue l'une des applications les plus téléchargées, elle serait même davantage utilisée que Twitter. Plus l'utilisateur capture de créatures, plus il augmente son niveau; les Pokémons peuvent ensuite participer à des combats et être échangés. Le jeu s'est avéré périlleux pour certains, oubliant parfois les réalités du monde réel...  Il faut dire que les monstres s'invitent partout et commencent même à séduire des hôteliers qui souhaitent eux aussi suivre cette tendance. Aux Etats-Unis, en Nouvelle Zélande, au Canada, en Australie... le phénomène devient planétaire.

Le groupe Mantra, l'un des principaux acteurs hôteliers sur le marché australien, fait partie des premiers qui ont accepté de jouer le jeu dans deux de ses établissements à Sydney et à Melbourne. Le concept proposé par l'établissement de Sydney est le suivant: la chasse est ouverte dans le bar de l'hôtel tous les vendredis du mois de juillet à partir de 15h et une portion de frites est offerte pour toute consommation de boisson.

Aux Etats-Unis, le jeu a séduit près de 21 millions d'utilisateurs. Les établissements dits "Pokémons friendly" ont principalement communiqué via les canaux des réseaux sociaux. Cette évolution induira pour les hôtels souhaitant adhérer au concept la nécessité d'être équipé de bornes de rechargement pour smartphones et de Wifi. Sous certaines conditions, des bars et des restaurants ont adopté le statut dit "Pokestops" pour apparaître sur le plan des utilisateurs de l'appli. Cela leur permet ensuite de proposer une remise voire des produits gratuits lors de leur venue dans leur unité et la possibilité de capturer en prime des créatures rares. Le Pokestop peut ainsi constituer un lieu stratégique attirant les visiteurs en quête de "Pokéballs", de potions et "d'oeufs chance." Par ailleurs, des zones de combats des Pokémons, appelées "Gyms" ont été crée et invitent les utilisateurs à procéder à des échanges- ces espaces constituent également des zones à forte affluence.

Prendre part à cette frénésie peut être un moyen pour les hôteliers de faire découvrir leur établissement à un segment de clientèle encore inexploré. Reste à savoir si l'attraction de ces utilisateurs dans les hôtels pourra être une source de revenu supplémentaire.