Actus

Auberges de jeunesse : un business à $5 milliards

Dans un rapport sur les tendances liées aux auberges de jeunesse, commissionné par Phocuswright, il apparaît que l'industrie des auberges s'est fortement transformée sous l'influence des «millenniums», nés à la fin du siècle dernier. Ces derniers sont prêts à dépenser plus d’argent sur des voyages plus longs et veulent visiter le plus de pays possible. Cette nouvelle génération a de nouvelles attentes qui façonnent les concepts actuels : interactions sociales et aventures avec leurs nouveaux amis. 

Une auberge Meininger Une auberge Meininger

L’auberge de jeunesse développe ses parts de marché sur le secteur de l’hôtellerie. Les «auberges design» hybrides avec chambres privées sont maintenant la norme, remplaçant l’image du dortoir du passé. Les revenus ont le plus augmenté dans les destinations qui sont les populaires auprès des «millenniums», notamment l’Asie du Sud et du Sud-Est (13%), suivi du Moyen Orient (11%), de l’Europe de l’Est (11%) et du nord de l’Asie, en particulier la Chine (10%). Il reste une forte opportunité de croissance dans les grands marchés de l'hôtellerie que sont l’Europe et les Etats-Unis.

Le profil du voyageur évolue et même si les « millenniums» qui voyagent en auberge ont tendance à être plus jeunes et à avoir un revenu en moyenne moins élevé que le reste de la population qui voyage, ils dépensent autant, voire plus. Un sur 4 s’attend à être en mesure de réserver son hébergement sur son appareil mobile et 93% d’entre eux utilisent leur téléphone en voyageant. Les auberges de jeunesse ont profité de cette occasion pour adapter leur offre à une clientèle plus exigeante, en proposant par exemple le Wi-Fi gratuit, de la restauration et des boissons sur place, un service de nettoyage journalier, des évènements, des locations de vélos, des bibliothèques…

L'industrie des auberges devrait croître de 7 à 8% d’année en année, à l’heure actuelle elle est évaluée à 5,2 milliards $ de revenus. Quand on leur demande quelles sont leurs motivations pour réserver une auberge de jeunesse, les voyageurs répondent : un prix bas (44%), un bon emplacement (44%), un bon rapport qualité-prix (44%), une très bonne offre par rapport au prix (43%) et une bonne occasion de rencontrer d’autres voyageurs (31%). Contrairement aux auberges de jeunesse d’autrefois, on trouve dorénavant des chambres privées dans 9 auberges sur 10, en plus des dortoirs et des chambres partagées. Il y a aujourd’hui plus de chambres privées que de dortoirs dans une auberge.

L’Europe de l’Ouest représente 19% des propriétés et 36% des revenus des auberges de jeunesse dans le monde. Les Etats-Unis (avec le Canada) comptent seulement 3% des propriétés et 10% du revenu global, tandis que les Etats-Unis seuls représentent 28% du revenu global des auberges de jeunesse. Mais le nombre de voyageurs aux Etats-Unis qui optent pour une auberge de jeunesse est à peu près équivalent aux voyageurs Européens et Asiatiques ce qui suggère que les citoyens américains seraient susceptibles d’opter pour des auberges lors de leurs voyages nationaux si l’offre était disponible.

«Il est étonnant de constater à quel point l’industrie des auberges s’est transformée ces 5 dernières années,» dit Feargal Mooney, CEO, Hostelworld, principale plate-forme de commercialisation. «Aujourd’hui, nous voyons des auberges de jeunesse de luxe qui offrent un équilibre parfait entre l’intimité, les facilités et les activités sociales».