Enquêtes

Les concurrents d'Airbnb les plus insolites

Le succès de la célèbre plate-forme et de l'hébergement collaboratif en général n'en finit pas de faire des émules, au point d'avoir fait émerger des concepts "de niche" particulièrement originaux. Low-cost, de rêve ou affinitaires, découvrez-les en images, et votez pour le(s) plus incroyable(s)...

Hébergement collaboratif Hébergement collaboratif

Gamping

Gamping

Hipcamp

Hipcamp

Yescapa

Yescapa

Wikicampers

Wikicampers

Medical Departures

Medical Departures

Boatbound

Boatbound

Click&Boat

Click&Boat

SamBoat

SamBoat

GlobeSailor

GlobeSailor

Swap & Surf

Swap & Surf

Misterb&b

Misterb&b

KinkBNB

KinkBNB


Le camping collaboratif, une autre manière de se mettre au vert

Si les amateurs de plein air n'ont pas attendu la révolution numérique pour pratiquer le camping chez l'habitant, les plateformes collaboratives ont permis de donner un nouvel élan à ce phénomène. Le site Gamping propose ainsi depuis 2013 de louer une parcelle de terrain chez des particuliers pour y planter sa tente, ou de mettre à disposition son jardin pour accueillir les campeurs de passage. Lancé la même année sur les côtes californiennes, Hipcamp répertorie différents sites de camping, qu'il s'agisse là encore de camping ou mise à disposition de mobile home chez l'habitant ou d'emplacements disponibles aux abords des parcs nationaux de Yosemite ou Joshua Tree. Des concepts de camping entre particuliers qui s'appuient sur une offre potentiellement presque illimitée de jardins ou de terrains de particuliers, et un coût forcément réduit.

La plateforme Yescapa (anciennement JeLoueMonCampingCar) propose quant à elle d'emprunter pour un jour ou plus la caravane ou le camping-car d'un autre particulier, un marché sur lequel le site Airbnb est déjà lui-même de plus en plus présent. Familles et nostalgiques du Combi Volkswagen devraient probablement trouver leur bonheur avec ce type de services, la tendance actuelle dans le secteur de la location collaborative de véhicules favorisant la diversification de l'offre - avec par exemple le site Wikicampers sur le marché de la location de camping-car entre particuliers.

Le tourisme médical lui aussi contaminé par l'offre collaborative

Le site Medical Departures, qui se présente comme la plateforme Airbnb du tourisme médical, vient tout juste de lever 2,5 millions de dollars. Créée à Bangkok en 2014, la startup propose des séjours de soins dans six pays: Costa Rica, Corée du Sud, Indonésie, Mexique, Philippines et Vietnam. Le service recense actuellement plusieurs centaines de cliniques aux spécialités variées, profitant de l'engouement grandissant pour le tourisme médical dans des destinations jusqu'à présent plutôt connues pour leurs plages de sable fin, visiblement choisies avec soin.

Mettre les voiles à plusieurs avec le partage de bateaux

L'hébergement collaboratif n'a décidément plus de limites, puisque de nouveaux services permettent de partir à la conquête des océans en louant le bateau d'un autre particulier. L'offre a le vent en poupe, avec des plateformes telles que Boatbound ou Click&Boat. Qu'il s'agisse d'emprunter un voilier pour quelques jours ou de partager un yacht, les amoureux du grand bleu ont désormais l'embarras du choix - certaines offres de ces sites proposent même de mettre un capitaine à la disposition des vacanciers qui ne disposeraient pas du permis bateau. La concurrence est rude sur ce marché particulièrement prometteur : le site SamBoat recense ainsi près de 2 000 bateaux à la location à travers la France.

Toujours dans l'univers maritime, c'est à un tout autre créneau de la déferlante actuelle du collaboratif que s'est intéressé le site Swap & Surf. Fondé en 2008 par deux français, le service se veut une plateforme d'échanges pour les surfeurs du monde entier : il propose notamment aux adeptes du sport de mettre à disposition leur logement en accueillant pour quelques jours ou une saison l'un de leurs semblables. Des plages du Pays basque aux îles de Hawaï en passant par l'Inde ou l'Australie, la plateforme met en relation les surfeurs désirant profiter "comme un local" des meilleurs spots de glisse.

Des plateformes collaboratives affinitaires pour un séjour LGBTQ-friendly

Le site Misterb&b reprend le concept d'AirBnB en assurant à ses clients un hébergement chez des hôtes ouverts aux minorités sexuelles, qu'ils soient ou non eux-mêmes de la communauté LGBTQ. Logiquement, les offres de la plateforme ciblent particulièrement les quartiers gay-friendly de plusieurs villes touristiques majeures: le Marais à Paris, Castro à San Francisco, Schöneberg à Berlin, Soho à Londres, etc. En permettant une mise en relation avec des hôtes familiers avec la communauté locale et connaissant ses bonnes adresses, ce type de service suit la tendance actuelle à la personnalisation de l'offre collaborative. Au-delà de cet avantage, la plateforme a aussi comme atout de garantir la sécurité et le confort de ses clients en assurant un accueil ouvert et tolérant dans ses hébergements. C'est d'ailleurs une expérience gênante avec le propriétaire d'un logement loué via une plate-forme classique qui avait fait naître l'idée de ce site affinitaire, la tolérance envers les communautés LGBTQ n'étant pas toujours la norme.

C'est cette même idée de faciliter les rencontres par affinité en voyage qui a fait naître la plateforme Wimbify, véritable couchsurfing dédié au tourisme à l'attention des minorités sexuelles. Elle propose également de mettre en relation voyageurs et locaux, sans échange marchand, afin de découvrir ensemble de nombreuses destinations.

KinkBNB, un nouveau venu qui se donne du mal pour grandir

Cette plateforme pas comme les autres s'adresse particulièrement aux amateurs de "BDSM", permettant à ses utilisateurs de louer des appartements pour un usage parfois explicite. Certains des appartements mis en location sur KinkBNB disposent d'équipements adaptés, voire sont présentés par leurs propriétaires comme de véritables "donjons". Le service répond probablement à une demande insatisfaite, alors que les faits divers et chaînes de mails entre propriétaires se multiplient suite aux soirées d'un genre assez particulier organisées dans certaines locations Airbnb -certains loueurs appréciant moyennement l'usage en question. La plateforme propose aussi de mettre en relation les kinksters de tous horizons, insistant aussi sur les impératifs de confiance mutuelle et de sûreté inhérents aux pratiques de la communauté. Ce site américain n'en est qu'à ses débuts (2 logements sur Paris), mais s'il décolle ça pourrait faire mal.

Tous ces nouveaux concepts ne manquent pas d'originalité... mais trouveront-ils durablement leur public ? A vous de juger : votez et désignez les meilleurs !