Actus

Le Global Lodging Forum comme si vous y étiez !

Les 21 et 22 mars, Hospitality ON vous fait vivre en direct les deux jours de débats sur l'industrie hôtelière du Global Lodging Foum. 500 personnes sont attendues dans les salons de l'hôtel Pullman Paris Montparnasse pour y participer et imaginer ensemble le futur de l'Hospitality Industrie.  

Global Lodging Forum 2016 Global Lodging Forum 2016

Mardi 22 Mars :


12h- Wrap-up Session : Pour un nouveau paysage régulé de l'Hospitality Industry

"Les clients changent énormément, surtout les profils affaires. Ces derniers sont aujourd'hui plutôt défractionnés et leurs comportements nécessitent de réinventer les horaires et les accès à l'intérieur de nos hôtels", Pierre-Frédéric Roulot, CEO, Groupe du Louvre et Président, Louvre Hotels Group

"Le gain de temps lié à l'utilisation accrue des nouvelles technologies nous permet de libérer du temps pour que les équipes se concentrent plus sur les clients. Mettez le consommateur avant et la technologie suit, elle doit permettre de répondre à leurs besoins," Jean-Gabriel Pérès, Président Directeur Général, Mövenpick

"Je pense que le métier va tellement changer avec les nouvelles technologies, qu'il y aura destruction d'emploi dans nos hôtels. On gardera naturellement du personnel d'accueil, mais pour un service plus humain et moins technique", Jean Lavergne, Président du Directoire, SEH

"Nous avons trois priorités dans nos choix stratégiques : le parcours client avant son arrivée à l'hôtel doit être facilité et ergonomique ; le client doit pouvoir utiliser ses propres outils dans l'hôtel ; le monde digital doit nous aider à proposer un meilleur accès à l'hôtel, mais je ne crois pas en la chambre digitale," Sébastien Bazin, Président Directeur Général, AccorHotels

"L'enjeu actuel concerne a valeur que l'on met derrière nos marques. Nous sommes en train de perdre le lien avec la nouvelle génération de clients. Il faut les reconquérir en remettant de la simplicité et de la confiance derrière nos marques," Georges Sampeur, Président du Directoire, B&B Hôtels

10:20 : Intervention de Michel Bouquier, Conseiller Technique, Département des Finances et de l'Economie de Monaco

"Monaco accueille annuellement 7,1 millions de visiteurs à la journée et dispose de 2 700 chambres d'hôtels, dont la grande majorité sont classées sur les segments quatre et cinq étoiles. Pour développer notre activité touristique, nous ne cherchons pas le tourisme de masse, mais nous allons chercher des nouveaux clients à très fort pouvoir d'achat qui consomment des suites."

9h50 : Intervention de Bernard Boucault, Délégué Interministériel Adjoint pour la candidature de la France à l'Expo Universelle de 2025

"45 millions de visiteurs sont attendus sur la période de l'Exposition Universelle, dont 20 millions seront des visiteurs attribuables à l'évènement. Il faudra héberger ces touristes, dont la grande moitié seront étrangers, de mai à novembre 2025, mais l'état actuel du parc hôtelier de la capitale ne le permet pas. Il nous manque actuellement 55 000 chambres d'hôtels à Paris."

"Pour les Jeux Olympiques, Ce sont 15 000 athlètes et 25 000 journalistes qui pourraient se rendre en France en 2024. Mais l'impact sera avant tout télévisuel, avec 3 milliards de spectateurs qui suivront l'évènement depuis leur écran."

9h30 : Intervention de Vanguélis Panayotis, Président de MKG Consuting, sur les destinations touristiques

"Le développement de l'offre hôtelière n'empêche pas une croissance du RevPAR. Londres, qui a enregistré de bonnes performances au cours des dix dernières années, a par exemple enregistré une croissance annuelle de 4% de son parc hôtelier."

 

Lundi 21 Mars :

 

17h15-Table ronde Développement et Financement : L'investissement hôtelier est-il toujours profitable et à qui ?

"Les hôteliers vont continuer à investir dans leurs marques, dans leurs systèmes de distribution, dans tout ce dont leurs franchisés ont besoin, mais pas dans l'immobilier. Il y a des groupes dont c'est le métier et qui le font très bien", Philippe Bijaoui, Vice Président Développement Europe, InterContinental Hotels Group

"L'argent n'est pas le sujet du moment, il y a sur le marché des gens qui ont des capitaux. Le problème est de trouver les bons deals et les bons partenaires. De plus en plus d'investisseurs immobiliers s'intéressent à l'hôtellerie car le secteur se renouvelle et a besoin d'une nouvelle offre", Eric Belluardo, Directeur Développement France UK, NH Hotel Group

"L'Allemagne représente un pôle important de développement pour nous. Il est presque plus facile de s'y développer qu'en France, car le foncier y est moins cher et la règlementation généralement plus souple", Gaël Le Lay, Directeur Général Adjoint Hôtels et Murs d'exploitation, Foncière des Régions

"Lorsque nous recherchons un investissement, le critère le plus important pour nous concerne l'équipe de management du groupe. Elle doit nous inspirer confiance", Edward Chandler, Associé, PAI Partners

"Il y a dans les family office un phénomène de génération. Elles sont souvent attentives à ce qu'il se passera après et ont donc assez bonnes dans l'investissement dans les nouvelles technologies, dans les startups et pourquoi pas dans les nouveaux produits hôteliers", Jean-Marie Paluel-Marmont, Président, Association Française du Family Office

15h30-Table ronde Nouvelles offres et Nouveaux acteurs : La nouvelle offre doit-elle passer par de nouveaux concepts ou des concepts simplement rajeunis ?

"Nous avions développé un concept de construction modulaire à la base, mais nous ne pouvons pas l'utiliser partout dans le monde. Sur les 19 hôtels que nous avons dans notre portefeuille, 19 sont des constructions modulaires, le reste étant composé de constructions traditionnelles", Meindert Jan Tjoeng Development & Investment Director, CitizenM Hotels

"Nous sommes partis du constat qu'il manquait une offre sur le marché en direction des jeunes voyageurs. Nous avons ainsi choisi de développer un produit positionné entre le concept d'hôtel et d'hostel, fournissant également un service de guide de la ville grâce à une application que nous avons développée", Pieter Van Tilburg, Fondateur et Directeur Général, CityHub

"Nous ne nous considérons pas comme un produit hybride. Nos clients types sont les jeunes qui partent faire le tour de l'Europe avant d'entamer leur vie professionnelle. Ce ne sont pas des clients qui reviendront forcement dans notre établissement, ils viennent davantage pour le côté festif," Lucie Perin, Franchise Sales Manager, St Christopher's Inns Hostels

"Nous prévoyons d'ouvrir prochainement des hôtels dans les villes de Montpellier, Dijon, Bordeaux et Lille. Notre objectif est d'atteindre un réseau de 30 à 40 hôtels en France d'ici les cinq prochaines années. Nous envisageons également un développement à l'international", Emmanuel Petit, Président, Eklo Hotels

"Lorsque que nous avons actualisé le concept, les ingénieurs ont travaillé pour réduire la surface de la chambre tout en donnant l'impression au client que nous l'avons agrandie, via un aménagement adapté. Une chambre Holiday Inn nécessite désormais 1,5 mètre carré de moins qu'avant," Brice Marguet, Directeur du Développement, IHG France

14h45 : Intervention de Vanguelis Panayotis, Président de MKG Consulting et Dominique Ozanne, Directeur Général Hôtels & Hospitality Management, Foncière des Régions

"La stratégie des opérateurs s'est largement tournée vers l'asset light dans les marchés matures, comme l'Amérique du Nord et l'Europe. Ailleurs, on parle plus d'asset management. Il y a une vraie tendance de fond à l'externalisation et à la franchise", Vanguélis Panayotis, Président de MKG Consulting.

"L'hôtellerie est devenue une classe d'actifs à part entière dans l'immobilier, et superforme par rapport aux autres classes d'actifs.En Europe, les cinq premiers pays en termes d'investissement hôtelier sont le Royaume-Uni, la France, l'Espagne, l'Allemagne et l'Italie", Dominique Ozanne, Directeur Général Hôtels & Hospitality Management, Foncière des Régions

"Les acteurs de l'hôtellerie et de l'immobilier devraient se concerter davantage pour simplifier les normes, notamment en ce qui concerne l'hygiène et la sécurité, afin de permettre la restructuration de parc hôtelier français et européen", Dominique Ozanne, Directeur Général Hôtels & Hospitality Management, Foncière des Régions

12h30 : Table ronde Marque & Distribution : La marque, la marque, la marque, quelle est véritablement sa valeur ajoutée face à une distribution en ligne efficace et segmentée ?

"Le marketing hôtelier va être contraint de reprendre du poids, car il reste un parent pauvre de l'industrie. Il y a aujourd'hui une vrai émergence du marketing hôtelier et on commence à comprendre et à ressentir le besoins de créer des marques," Grégoire Champetier, Directeur Général Marketing, AccorHotels

"L'environnement hôtelier se transforme, nous faisons donc évoluer la présence de nos marques sur les différents marchés pour s'adapter. Travailler sur l'expérience des clients est l'objectif de tous les hôteliers en ce moment," Guillaume Filly, Senior Director European Sales & Distribution, Choice Hotels International

"La distribution c'est ce que l'on fait, la marque c'est ce que l'on est. Nous devons montrer aux clients que nous les comprenons et que nous voulons les accompagner et les aider," Paul Mulcahy, Senior Vice President Commercial, Mövenpick

"Les plateformes de distribution sont là pour mettre en relation un client avec un produit, et le cliente reste celui de l'hôtel. On peut avoir des clients fidèles à une marque et des clients fidèles à un réseau de distribution", Carlo Olejniczak, Directeur Général France & Espagne & Portugal, Booking.com

"Un hôtelier a vocation à louer des chambres à la nuit, et nous nous les vendons à la journée. Nous intervenons ainsi sur un marché de niche, permettant aux hôteliers de mieux rentabiliser leurs chambres", Iscliff Lebee, COO, Dayuse

12h : Intervention de Vanguélis Panayotis, Président de MKG Consulting, sur les nouveaux comportements des clients

"Globalement, l'évolution de l'industrie hôtelière sur la dernière décade a été extrêmement intéressante en termes de développement du chiffre d'affaires. L'offre a été le vrai levier de développement de l'activité et des revenus".

 

"L'impact des attentats du 13 novembre sur l'hôtellerie parisienne a été immédiat. Après une première chute très violente de RevPAR, la plus forte baisse a été enregistrée lors des fêtes de fin d'année. Nous avons également commencé l'année dans le rouge, mais nous nous attendons au retour d'un rythme classique en avril".

"L'arrivée de nouvelles marques sur le marché est liée à un changement de prisme sociétal. Aujourd'hui, quatre générations consomment en simultané sur le marché, avec des pouvoirs d'achat assez différents".

10h45 : Table Ronde Clientèle & Marketing : Y-a-t'il une nouvelle segmentation des clients de l'hébergement marchand ? Comment les toucher à travers un marketing one2one personnalisé ?

"Le profil de nos client est en pleine mutation et ce pour différentes raisons. La génération Y représente aujourd'hui 35% des employés des entreprises et atteindra les 75% en 2020. D'ici la, la génération Y représentera 50% des voyageurs d'affaires," Françoise Houdebine, VP Sales & Marketing, Louvre Hotels Group.

"Les générations plus âgées évoluent aussi très rapidement, et adoptent très vite les nouveaux outils. Le digital et l'évolution des comportements ne sont pas forcement liés à l'âge, mais concernent l'ensemble de nos clients. Les réservations sur mobile ne concernent par exemple pas uniquement les jeunes," Olivier Cohn, Directeur Général, Best Western France.

"Le digital n'est pas un outil, mais un langage et il n'y a pas de stratégie digitale, mais des stratégies dans un monde digital. Le vrai sujet aujourd'hui concerne la donnée, la manière dont on la capte, on la capture et on l'utilise," Benoit Lamezec, Directeur Marketing & Distribution, B&B Hotels.

"La segmentation n'est plus d'actualité et chaque client est unique. Nous devons être capables de leur parler au bon moment et de les aborder de la manière dont ils souhaitent l'être. Nous devons enclencher un dialogue avec lui en amont de son séjour," Pascal Visintainer, Directeur Commercial Hôtels, Groupe Lucien Barrière.

"Nous n'avons pas besoin de faire du marketing, mais nous devons inciter nos clients à faire du marketing pour nous. Les clients veulent aujourd'hui des interactions directes, et cela peut être plus intéressant de laisser les clients discuter entre eux", Carl Michel, Board Member, StayWise.

10h : Intervention de Jean-Samuel Beuscart, Chercheur, Orange Labs

"Pour être collaborative, une activité doit répondre à trois critères : le coeur du service est une plateforme en ligne, son objectif est de faire de l'intermédiation entre un détenteur d'offre et un demandeur, et au moins une partie de l'offre est assurée par des particuliers."

"Tom Slee fait quatre reproches à la consommation collaborative : le sujet de la concurrence déloyale ; l'affaiblissement des territoires, notamment dans l'immobilier ; le fait que l'exploitation de ces services génère beaucoup plus de valeur pour les plateformes que pour les participants ; la transformation des participants en petits capitalistes et calculateurs plutôt que la création de lien social."

 

9h45 : Présentation de Vanguélis Panayotis, Président de MKG Consulting

"Un mur vient de tomber, l'hôtellerie n'est plus toute seule, mais fait partie d'un ensemble allant de la distribution aux nouvelles offres. Le client s'est affranchit de toutes les limites."

"La valeur des entreprises comme Airbnb, Priceline ou TripAdvisor augmente alors que les groupes hôteliers majeurs ont plutôt tendance à réduire leur capitalisation boursière, à l'exception d'AccorHotels."

9h30 - Intervention de Georges Panayotis, président d'Hospitality ON

"La redistribution des cartes de l'hôtellerie internationale est en train de se faire avec de nouveaux acteurs. Les groupes chinois se sont invités dans le Top 15 du classement mondial des acteurs hôteliers, quand les fonds souverains des puissances pétrolières ont encore assez de moyens pour participer à cette redistribution du pouvoir."