Actus

Développement hôtelier : Barcelone prolonge son moratoire

Ada Colau a annoncé sa décision de prolonger le gel de l'attribution de nouvelles licences hôtelières d'un an, au moins jusqu'à l'approbation du Plan Spécial d'Urbanisme des Hébergements Touristiques (PEUAT).  

Barcelone Barcelone

La municipalité de Barcelone ne souhaite pas que le gel de l'attribution de nouvelles licences hôtelières ne s'achève avant que soit approuvé le Plan Spécial d'Urbanisme des Hébergements Touristiques (PEUAT). La maire de la ville a ainsi annoncé la prolongation du moratoire pour un an.

Présenté récemment, le pan propose de réduire progressivement la présence des hébergements marchands dans le centre de Barcelone et de développer l'offre dans plusieurs quartiers périphériques de la ville. L'objectif est de lutter contre le phénomène de saturation que connaissent les quartiers de Ciutat Vella, Esquerra, Dreta del Eixample, Sant Antoni, Poble-sec et la Vila de Gracia, qui regroupent plus de 50% du parc barcelonais et où les établissements qui fermeront leurs portes ne seront pas remplacés.

S'il est adopté, le PEUAT permettra la création de seulement 11 500 nouvelles chambres sur le marché, représentant une augmentation de 8% de l'offre, dans les quartiers périphériques et les zones en pleine transformation urbaine que sont la Sagrera, el 22@, ou la Marina des Prat Vermell.

Initié en juillet 2015, le moratoire de Barcelone a paralysé 35 projets de développement d'hébergements marchands, dont 30 hôtels, trois auberges de jeunesse et deux résidences étudiantes. Ces établissements resteront ainsi en suspend tant que le Plan Spécial d'Urbanisme des Hébergements Touristiques ne sera pas entré en vigueur dans sa forme définitive.