Actus

La "street food" intéresse les investisseurs

Le Family Office, Arts & Biens, déjà indirectement présent dans B&B Hotels via PAI Partners, apporte plusieurs millions d'euros au Camion qui Fume, l'une des réussites parisiennes de la street food, qui se sédentarise rue Montmartre. 

Le Camion près du MK2 Grande Bibliothèque Le Camion près du MK2 Grande Bibliothèque

La folie du hamburger "gastronomique" a gagné depuis longtemps la population parisienne qui n'hésite pas à attendre de longues minutes pour obtenir le précieux paquet préparé dans l'un des food trucks qui sillonnent la capitale. Le Camion qui Fume, lancé en 2011 par une jeune Américaine, Kristin Frederick, fait référence en la matière en cumulant les places d'honneur dans les classements du Top Hamburger. Elle est déjà à la tête de deux camions qui se positionnent chaque jour à La Madeleine et aux abords de la Grande Bibliothèque. Une troisième est disponible, à la demande, pour des opérations événementielles. 

La jeune "start up" culinaire vient de franchir une nouvelle étape grâce à l'apport du family office, Arts & Biens, de la famille Levy, ex-propriétaire du groupe Devanlay (les polos Lacoste). Le fonds cumule déjà 40 millions d'investissement dans des entreprises de distribution et de services au public. Il est indirectement actionnaire de B&B Hotels, via une participation dans PAI Partners et s'intéresse à d'autres entreprises de l'univers hôtelier. Le fonds a apporté le financement du premier restaurant fixe aux couleurs du Camion qui fume, rue Montmartre, et s'apprête à élargir la flotte de food trucks. 

Pour Quentin Matillon, chargé d'investissements chez Arts & Biens, c'est la première étape vers la constitution d'un réseau de street food à Paris et pourquoi pas en France.

(Kristin Frederick et Quentin Matillon)