Actus

Le tourisme espagnol pèse près de 15% du PIB

Principal rival mondial de la France, avec 68 millions de séjours internationaux, l'Espagne compte encore davantage sur son tourisme pour booster sa croissance économique. Selon un récent rapport d'Exceltur, l'Alliance de l'industrie touristique espagnole, avec 124 milliards d'euros de recettes, le secteur représente 14,7% du PIB national. 

Parc Guell Barcelone Parc Guell Barcelone

L'année 2015 s'est achevée sur une croissance globale de 3,7% du PIB touristique espagnol (124 milliards €) avec une accélération au 4ème trimestre (+4%) mise sur le compte de la tension persistante dans les pays d'Afrique du Nord et de Méditerranée (Egypte, Tunisie, Turquie), grands rivaux de l'Espagne balnéaire.

Cette croissance annuelle est la plus importante depuis 15 ans, analyse Exceltur, organisation qui rassemble les fédérations professionnelles du tourisme. La moitié des entreprises espagnoles estime la croissance de leur chiffre d'affaires supérieure à 5% et 84% d'entre elles ont nettement amélioré leurs résultats financiers.

Pour Exceltur, le tourisme est l'un des éléments les plus actifs du rétablissement de l'économie espagnole (0.5% de la croissance du PIB national). Elle en veut pour preuve que :

  • 1/7 a été créé dans le tourisme, qui totalise près de 1,5 million d'emplois directs,
  • un tiers de la hausse de fréquentation touristique de l'Espagne s'explique par le transfert dû aux événements tragiques dans les destinations balnéaires concurrentes,
  • le marché intérieur des voyages d'affaires est en forte reprise (+11,3% sur les 9 premiers mois, contre 6,9% pour le tourisme de loisirs) et le marché MICE étranger a augmenté de 17,5% sur les 11 premiers mois contre +6,5% pour l'arrivée de touristes étrangers en séjour de loisirs.

Pour Exceltur, les perspectives restent favorable, même si l'organisation constate une légère baisse des dépenses moyennes par visiteur, compte tenu du taux de change favorable avec les monnaies fortes que sont le dollar et la livre anglaise, et la baisse du coût des transport si le pétrole se maintient à un niveau bas. Les prévisions tablent sur une nouvelle croissance de 3,4% du PIB touristique espagnol en 2016. Une incertitude plane sur l'impact que pourrait avoir le processus de recherche d'indépendance de la Catalogne, 1ère destination touristique espagnole, et l'agitation politique qui pourrait en découler.