Analyses

Saint Sébastien prêt à cultiver 2016

Nommée Capitale Européenne de la Culture pour l’année 2016 (avec Wrocław), la capitale de la province espagnole de Guipusca s’apprête à lancer les festivités. Un programme qui devrait être bénéfique à son industrie touristique et hôtelière, dont la croissance est déjà bien engagée depuis quelques temps. 

Port de Saint-Sébastien Port de Saint-Sébastien

Déjà réputée pour sa baie de la Concha, Saint-Sébastien devrait gagner en notoriété internationale cette année. Elle bénéficiera en effet, au même titre que Wroclaw en Pologne, de son statut de Capitale Européenne de la Culture 2016. Si les autorités de la ville ne s'attendent pas à des retombées économiques comparables à celles de Marseille en 2013, elles anticipent toutefois une embellie de l'activité touristique, déjà dynamique dans la région.

En 2015, l'activité touristique a une nouvelle fois augmenté au cours de la saison estivale, avec une hausse de 10% des nuitées réalisées sur la période. Les autorités de la ville prévoyaient une augmentation moyenne de 8% du nombre de nuitées en 2015, et cet objectif pourrait même être dépassé : la croissance de l'indicateur atteint les 11,5% sur les huit premiers mois de l'année, en comparaison avec 2014. Par ailleurs, plus de la moitié de ces nuitées est à mettre sur le compte de la présence des touristes étrangers, contre 46% pour les clientèles locales.

L'hôtellerie donostiarra semble avoir pleinement bénéficié de cette embellie touristique, comme le montrent les données publiées par MKG Hospitality. Entre les mois de janvier et novembre 2015, la fréquentation des établissements de Saint Sébastien a progressé de 4,4 points, pour atteindre 70,8% de taux d'occupation. Poussée également par la hausse de 11,1% du prix moyen, la croissance du Revenu par chambre disponible (RevPAR) s'est ainsi élevée à pas moins de 18,5% sur les onze premiers mois de l'année, en comparaison avec la même période en 2014.

Fort de ce constat et de son statut de Capitale Européenne de la Culture cette année, les autorités municipales s'attendent à une nouvelle croissance à deux chiffres de l'activité en 2016. Elles anticipent une progression de 10% du nombre de touristes qui séjourneront plus d'une nuit dans les établissements marchands donostiarras et s'attendent à une croissance du nombre d'excursionnistes. Au total, la ville espère recevoir 650 000 touristes, contre 500 000 en 2014, pour près de 1,3 millions de nuitées, contre un million l'année dernière.