Actus

La France investit pour son tourisme

A l’issue de la première conférence annuelle du Tourisme, organisée au Quai d’Orsay sous l’égide du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, ce dernier a annoncé plusieurs décisions prises par le gouvernement autour de quatre axes : le numérique, la formation, l’accueil et l’investissement. Près d’un milliard d’euros seront ainsi réunis pour le secteur. 

Conférence annuelle du tourisme Conférence annuelle du tourisme

Alors que la France s'apprête à battre un record de fréquentation touristique en 2015, avec près de 85 millions de visiteurs étrangers sur l'année selon les estimations du ministre des Affaires étrangères, le gouvernement a fait le point sur sa stratégie pour atteindre son objectif de 100 millions de touristes internationaux en 2020. A l'issue de la première conférence annuelle du Tourisme, Laurent Fabius a annoncé de nouvelles décisions prises autour de quatre axes : le numérique, la formation, l'accueil et l'investissement.

L'investissement

L'Etat va dans un premier temps mobiliser près d'un milliard d'euros pour le tourisme français. Cet investissement comprend la création d'un fonds pour l'hébergement. Il disposera de 500 millions d'euros, destinés à la rénovation de l'ancien et à la construction du neuf sur tout le territoire. Une enveloppe de 400 millions d'euros sera également mobilisée pour répondre aux besoins en équipement touristique local, notamment numérique et portuaire. Enfin, 100 millions d'euros seront destinés à financer les PME innovantes ou les start-ups du tourisme.

Le numérique

En ce qui concerne le numérique, le ministre des Affaires étrangères a annoncé la création du site Internet France.fr pour promouvoir la destination France avec un intitulé simple. Le contenu de l'ancien portail " Rendez-vous en France " y a été transféré, et Atout France organisera prochainement un appel d'offre pour assurer le développement mondial du nouveau site Internet.

Le gouvernement s'est également penché sur la question de l'économie collaborative et de sa montée en puissance dans le secteur du tourisme. "Tenter de freiner ce mouvement serait illusoire et parfois même contre-productif. Nous devons l'accompagner tout en étant vigilant", a déclaré Laurent Fabius, avant d'annoncer son intention de renforcer le contrôle du respect de la loi concernant la location d'appartements meublés touristiques. L'Union nationale pour la promotion et le développement de la location de vacances a ainsi accepté de développer une charte de bonnes pratiques pour la mise en place de nouvelles mesures par les plateformes de location : une information claire et directe des propriétaires qui mettent leur bien en location pour leur rappeler leurs obligations juridiques et fiscales ; et l'envoi d'un document aux propriétaires établissant les revenus agrégés qu'ils ont perçus pour leur activité locative et qu'ils devront déclarer. Par ailleurs, un décret a été publié le 30 août dernier pour permettre à la Direction générale des finances publiques de Bercy d'obtenir des documents et renseignements chiffrés détenus par les plateformes au sujet de leurs propriétaires, pour le contrôle des impôts.

La formation

Deux orientations ont également été prises pour recruter et former les acteurs du tourisme, qui représente près de deux millions d'emplois non délocalisables. Une Conférence des Formations d'Excellence du Tourisme (CFET) va ainsi être créée pour renforcer la visibilité nationale et internationale des formations en matière de gastronomie, d'hôtellerie et de tourisme. Une Chaire d'Enseignement supérieur et de Recherche consacrée au tourisme sera également lancée, financée sur des fonds privés.

L'accueil

Pour faciliter l'accueil des touristes, le dispositif "visa en 48 heures", appliqué à la Chine puis étendu à l'Inde, à l'Afrique du Sud et aux pays du Golfe, sera renforcé. Il sera alors disponible pour la Turquie, l'Indonésie et Singapour d'ici la fin de l'année. "Près de 40% des visas que nous délivrons aujourd'hui le sont en 48 heures : nous devons augmenter sensiblement ce chiffre. Surtout, nous avons pris les dispositions pour que la totalité de la procédure de demande de visa soit dématérialisée en 2017", a annoncé Laurent Fabius.

Enfin, une campagne de communication sera lancée au printemps 2016, dans le cadre des préparatifs de l'Euro 2016, pour sensibiliser et inciter à un accueil chaleureux des touristes.

"Le tourisme français est un trésor national : 7,5% de notre richesse ; près de deux millions d'emplois non délocalisables ; une dizaine de milliards d'euros positifs pour notre solde commercial chaque année", a rappelé le ministre des Affaires étrangères.