Actus

Paris : croissance de l'activité de congrès en 2014

En 2014, 976 congrès ont été répertoriés par l’Office de Tourisme et des Congrès de Paris, soit 15 de plus que l’an dernier. Cette augmentation souligne le dynamisme de la capitale dans ce secteur. 

Le Palais des Congrès est le lieu d'accueil numéro 1 pour l'organisation de congrès Le Palais des Congrès est le lieu d'accueil numéro 1 pour l'organisation de congrès

L'activité de congrès est en croissance à Paris. L'an dernier, 976 événements ont été recensés par l'Office de Tourisme et des Congrès de Paris, soit quinze de plus qu'en 2013. L'attractivité de la ville est renforcée par l'augmentation du nombre d'associations ayant choisi Paris pour accueillir leur premier congrès : 51 en 2014 contre 17 en 2013.

En 2014, le nombre de participants a atteint 687 230, soit 0,2% de plus qu'en 2013, et le nombre moyen de participants aux congrès a diminué de 1,3% pour atteindre 704. Il convient malgré tout de préciser que le nombre moyen avait augmenté de 22,7% entre 2012 et 2013.

Entre 2013 et 2014, le nombre de congrès à rotation internationale (européenne et mondiale) a augmenté de 7,7 %, passant de 234 à 252. En 2013, ils représentaient 28 % de l’ensemble des congrès alors qu’ils en ont atteint 33 % en 2014. Enfin, notons que sur les 477 congrès sédentaires (qui se tiennent exclusivement à Paris), 89 % d’entre eux ont une fréquence annuelle. 

En mai dernier déjà, l'ICCA*, qui classe les destinations les plus actives dans l'accueil de congrès internationaux de grande envergure, avait décerné la médaille d'or à Paris avec 214 événements, soit dix de plus qu'en 2013.

Où se déroulent les évènements ?

Selon l'Office de tourisme, le Palais des Congrès situé à Porte Maillot accueille plus de soixante manifestations, soit plus que l'Institut Pasteur, le CNIT, l'Unesco, la Maison de la Chimie et la Sorbonne où se tiennent entre vingt-cinq et soixante évènements.

 

66% des congressistes ont été accueillis dans des centres de congrès. 13% dans des salles de réunions. 13% également dans des lieux scientifiques. Enfin, l'hôtellerie accueille 6% des congressistes. 

Un secteur générateur de profits

Les retombées économiques du secteur ont été estimées à 1,1 milliard d'euros** (+ 2,6 % par rapport à 2013). Les dépenses directes (liées à l'organisation d'un congrès) ont été évaluées à 23 % et les dépenses indirectes (hébergement, restauration, loisirs, shopping et transport sur place) à 77 %. Les congressistes étrangers sont éminemment stratégiques pour Paris puisqu'ils ont contribué aux retombées économiques à hauteur de 64 % en 2014, dépensant 344 euros par jour contre 212 pour les français.

 

*Selon l'ICCA, un congrès doit rassembler un minimum de 50 participants. Le congrès doit tourner dans au moins trois pays différents (éditions passées ou à venir). Le congrès doit avoir une fréquence régulière

**ne sont pas prises en considération les retombées fiscales et sociales pour les collectivités et territoires dites retombées induites