Entretiens

Philippe Avice revient sur le nouveau concept de F&B, Live & Life

Le fondateur du concept Live & Life, CEO de TIA Imagineering Limited aborde le déploiement du nouveau concept de restauration et les raisons qui l’ont poussé à le développer. Déjà adopté par Alliance Hospitality, dans onze de ses établissements, Live & Life devrait s’installer dans 150 restaurants en France et à l’étranger d’ici la fin de l’année 2017.  

Philippe Avice Philippe Avice

Pouvez-vous décrire en quelques mots le concept Live & Life que vous avez lancé récemment ?

Live & Life est un concept de restauration thématique autour de la musique, créé par TIA Imagineering Limited, qui a été déployé à plusieurs niveaux. Il comprend dans un premier temps un aspect multimédia, avec un système audio 3D exclusif, une radio créée pour les restaurants, mais également sa propre chaîne en streaming diffusée sur des écrans dans les établissements. Notre concept est souvent qualifié d'Infotainment (contraction des mots information et entertainment) car il permet de profiter d'un environnement ludique autour de la musique tout en recevant des informations sur la thématique, comme les prochaines dates de concert, ou des éléments plus généraux et décalés lors des quizz organisés. Toute cette organisation est orientée sur la découverte et la promotion de talents émergents, pour les aider à vivre de leur art. Nous les faisons ainsi se produire sur scène et proposons leurs prestations à nos clients d'entreprise pour l'organisation de soirées.

L'originalité du concept se trouve également dans la nourriture. Outre une présentation pas ordinaire du contenu, nous n'imposons que deux catégories de plats à nos établissements (les Burgers et les Club Sandwich) en permettant au chef de garder son identité pour le reste de la carte. Il s'agit d'une offre bistronomique spécifique à chaque restaurant, avec quelques points communs.

Comment avez-vous déployé le concept dans vos établissements ?

A ce jour, nous avons déployé le concept dans 11 établissements d'Alliance Hospitality : Best Western Plus Paris Orly Airport, Crowne Plaza Toulouse, Mercure Strasbourg Palais des Congrès, Mercure Paris Vélizy, Alliance Tours Centre, Alliance Pornic Resort Hôtel Thalasso & Spa, Best Western Paris CDG Airport, Alliance Paris Saint-Quentin en Yvelines, Alliance Paris Porte d'Italie, ibis Styles Paris Roissy CDG et Alliance Paris Porte de Saint-Ouen.

Avec une bonne organisation, nous avons été techniquement capables de les installer dans un délai de huit à dix jours car nous avons nos propres équipements et maîtrisons toute la production. Cela nous a permis d'installer Live & Life dans tous les établissements sur une courte période et de limiter les désagréments liés à la fermeture d'un restaurant.

Nous prévoyons d'accélérer le déploiement de Live & Life à partir du 1er avril pour atteindre les 150 établissements d'ici la fin de l'année 2017. Nous y arriverons notamment grâce au partenariat avec Alliance Hospitality, qui appartient à un fond d'investissement qui lui-même dispose d'autres hôtels à travers le monde. De plus, notre développement se fait davantage avec des clients institutionnels ou des grands groupes, qui ne nous achètent pas un concept mais entre 10 et 20 à la fois. Nous n'avons pas prévu de céder des contrats d'affiliation à des privés, dans un premier temps.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à développer votre propre concept F&B ?

Nous avons constaté que la restauration dans l'industrie hôtelière midscale d'affaires ne fonctionnait pas très bien. Nous avons donc souhaité développer notre propre concept F&B pour deux raisons : augmenter la captation de nos clients en résidence en créant un lieu de vie autour de la musique, et faire en sorte de capter une clientèle extérieure avec une offre attractive et animée. Attirer des clients non résidents dans l'hôtel nous permet de dégager un chiffre d'affaires supplémentaire, mais également d'augmenter notre chiffre d'affaires hébergement en générant des actes d'achat, comme la privatisation des chambres de l'établissement. Déployé en Europe en partenariat avec Alliance Hospitality, Live & Life n'a pas vocation à se trouver uniquement dans l'hôtellerie d'affaires et nous prévoyons de le développer sur des plages et dans des restaurants conventionnels.

Comment les enseignes réagissent face à la présence du même concept dans plusieurs hôtels de marques différentes ?

Les enseignes accueillent très bien le concept. Elles rencontrent depuis toujours des problèmes avec le développement de concept F&B et certains acteurs estiment ne pas générer assez de revenus avec la restauration de leurs hôtels. Cela paraît inconcevable lorsqu'un restaurant situé à 500 mètres de l'hôtel gagne de l'argent. Nous sommes alors considérés comme une bonne nouvelle pour tout le monde car nous créons un évènement F&B à coté de leur marque, sans qu'ils aient besoin de développer eux-mêmes un concept. De plus, plus les établissements font du chiffre d'affaires, plus les revenus de la franchise hôtelière sont élevés. Enfin, le fait que le concept soit développé dans différentes marques ne pose pas de problème à partir du moment où nous l'avons implanté au même moment dans toutes les enseignes.

En ce qui concerne Alliance Hospitality, pouvez-vous décrire les objectifs et perspectives du groupe pour les prochaines années ?

Un peu tombée en désuétude au cours des dernières années, la marque Alliance Hotels a été revisitée et va à nouveau se développer de manière assez forte. Nous avons un vrai objectif en matière de franchise pour occuper le terrain de l'hôtellerie midscale non standardisée, où nous pensons que le marché est important avec beaucoup de clients, que ce soient des propriétaires de un ou deux hôtels ou des family office qui recherchent une solutions alternative plus souple que ce qui est proposé actuellement. Nous prévoyons de développer entre 25 et 30 enseignes par an, pour atteindre une centaine de positions pour de nouveaux établissements, qui n'avaient pas encore d'enseigne ou qui souhaitent en changer. Il existe à ce jour cinq Alliance Hotels en France. De plus, la plateforme Alliance Hospitality, en tant que gestionnaire d'hôtels, va également se développer en contrats de management dans toute l'Europe. Elle devrait rapidement gérer 50 établissements sur le continent, pour revenir en moins de trois au niveau qu'elle avait avant, soit un portefeuille de 80 établissements.