Analyses

La Fête des Lumières se reflète sur l’activité hôtelière lyonnaise

Les illuminations de la 15e édition de la Fête des Lumières de Lyon, entre le 6 et le 9 décembre 2013, ont pleinement bénéficié aux hôteliers de l’agglomération lyonnaise, comme le montrent les données récoltées par MKG Hospitality. Le décalage des jours de l’évènement s’est avéré une idée lumineuse pour dynamiser le tourisme le dimanche, traditionnellement un jour creux dans l’agglomération lyonnaise. 

Spectacle Pierrot et le feu sur la place Bellecour ©F Guinar Spectacle Pierrot et le feu sur la place Bellecour ©F Guinar

Pour cette 15e édition, les lumières lyonnaises se sont reflétées dans les yeux de plus de 3 millions de spectateurs, qui ont fait le déplacement entre le 6 et le 9 décembre dernier pour admirer le travail de plus de 80 artistes. Cette année, pas moins de cinquante délégations internationales étaient présentes pour l'évènement.

Bénéficiant pleinement de la fréquentation nationale et internationale de la ville sur la période, l'industrie hôtelière de l'agglomération lyonnaise a fait des étincelles. Les données récoltées quotidiennement par MKG Hospitality montrent une progression des indicateurs du secteur sur les quatre jours d'illuminations. Les prix moyens dépassent les 110 euros, en hausse de 2,1% par rapport à l'édition précédente, pour un taux d'occupation au-delà des 83%, soit 3,9% de plus que l'année précédente. Le chiffre d'affaires par chambre disponible des établissements lyonnais est ainsi en mesure d'augmenter de 6,1%, pour atteindre les 93,2 euros.

Cette année, les collectivités locales lyonnaises avaient choisi de décaler la période de la Fête des Lumières du vendredi au lundi, alors qu'elle avait traditionnellement lieu du jeudi au dimanche. L'idée s'est avérée lumineuse pour les hôteliers en permettant de dynamiser leur activité dominicale, habituellement calme dans l'agglomération lyonnaise en raison d'une faible demande des clientèles loisirs. Le chiffre d'affaires des hôteliers sur le dimanche enregistre ainsi une hausse remarquable de 75,9%, grâce à la progression de 42,6% de la fréquentation des établissements et de 23,4% des prix moyens. Sur l'ensemble du weekend (du vendredi au dimanche inclus) l'amélioration de chiffre d'affaires atteint les 16,2%. Ce décalage explique naturellement la baisse des indicateurs sur la journée du jeudi, de 28,2% de chiffre d'affaires, largement compensée par la progression de l'activité sur le dimanche (+75,9%) et le lundi (+21,6%). Les performances du jeudi 5 décembre restent néanmoins élevées, à 78% de taux d'occupation et 99,5 euros de prix moyens, du fait de la présence de la demande affaires traditionnelle de la ville en milieu de semaine.