Analyses

Exclusif MKG - Ibis passe en tête des marques hôtelières européennes

Depuis la réunification au sein de la famille Ibis de Ibis Hotels, Ibis Budget (ex-Etap Hotel) et Ibis Styles (ex-All Seasons), la marque économique du groupe Accor caracole en tête du classement européen 2013, avec près de 122 000 chambres disponibles sous les trois déclinaisons de la marque.  

Au sein de l’Union européenne (27 pays), la marque française Ibis dépasse désormais largement (un tiers de chambres supplémentaires) l’Américaine Best Western, dont la stratégie de marque unique (incluant les déclinaisons Best Western, Best Western Plus et Best Western Premier) avait longtemps assuré la position de leader européen.

«Le renouvellement complet de notre offre économique au travers du projet ibis mega brand qui concerne plus de 1 600 hôtels dans le monde, a fait l’objet chez Accor d’une mise en oeuvre d’une rapidité sans précédent dans l’hôtellerie. Il répond à l’évolution des besoins des consommateurs et permet un développement international accéléré. Je suis très heureux que cette première place dans le classement européen récompense ainsi la mobilisation exceptionnelle des collaborateurs comme de l’ensemble des franchisés,» justifie Denis Hennequin, P-dg du Groupe Accor.

De fait, la première place sur le podium européen s’accompagne également d’une première place au titre des plus fortes progressions au cours de l’année 2012. En croissance nette, compte tenu des ouvertures et des fermetures d’établissements au sein de l’Union européenne, la marque Ibis a gagné près de 5 800 nouvelles chambres.

A la troisième place du podium européen, une autre marque du groupe Accor, Mercure, a stabilisé son parc avec une croissance marginale qui masque néanmoins une forte restructuration interne. Le programme de rénovation conduit sous le concept Dédicace.

A la quatrième place, Premier Inn du groupe britannique Whitbread concrétise le rapide développement des enseignes économiques sur le territoire du Royaume-Uni. L’accueil des Jeux Olympiques à Londres au cours de l’été 2012 a stimulé un vaste programme de développement, concentré autour de la capitale. Premier Inn, sur le seul territoire britannique, a ajouté plus de 5 000 chambres à son parc. Son éternel rival, Travelodge, malgré sa difficile restructuration financière, a profité également des JO d’été pour passer le cap des 500 hôtels et ajouter plus de 3 300 chambres supplémentaires. Troisième plus forte croissance européenne en 2013, le groupe garde sa huitième place du podium.

Les autres enseignes présentes en Europe ont connu des progressions plus modestes ou ont opéré une rationnalisation de leur parc qui a conduit à de nombreux départs. C’est notamment le cas de la marque historique du Groupe Accor, Novotel, et dans une moindre mesure de Hilton Hotels & Resorts, avec la perte d’un hôtel parisien et de NH Hoteles en Espagne.

Le classement complet des 20 premiers groupes et des 100 premières marques hôtelières présents en Europe sera dévolié et commenté lors du prochain Global Lodging Forum, les 25 et 26 février au Bristol Paris.

«Nous allons profiter de l’occasion du Global Lodging Forum, et de la présence à Paris de nombreux responsables de groupes hôteliers au plus haut niveau, pour distinguer les marques hôtelières les plus dynamiques avec la remise du 1er Trophée du Développement Hôtelier, et les investisseurs hôteliers les plus actifs, avec l’attribution du Trophée de la Transaction Hôtelière», explique Georges Panayotis, Président de MKG Group. «Nous voulons braquer les projecteurs sur les entreprises qui on compris qu’il faut investir dans l’hôtellerie et sur celles qui participent au renouvellement de l’offre hôtelière. La France et largement l’Europe ont besoin de nouvelles capacités hôtelières pour défendre leur position sur l’échiquier du tourisme mondial».

Par ailleurs, un bilan complet et détaillé de l’activité hôtelière en France et en Europe sera présenté lors de ce 17ème Global Lodging Forum les 25 et 26 février prochains à l’hôtel Bristol Paris. Les prévisions pour l’année 2013 y seront également présentées et commentées.