Actualités Générales

Hilton perd son enseigne à Paris Arc de Triomphe

En conflit depuis plusieurs années avec son propriétaire, Hilton Worldwide vient de perdre le procès qui conduit à la rupture du contrat de management pour l'hôtel Hilton Paris Arc de Triomphe. Hilton a quelques semaines pour faire disparaître les références à l'enseigne. Un autre groupe se profile déjà comme repreneur du contrat. 

Après le passage de l'hôtel historique Hilton Suffren, au pied de la Tour Eiffel, sous enseigne Pullman, Hilton subit un autre revers parisien avec la perte du procès qui l'oppose depuis plusieurs années à son propriétaire, la SIHPM d'Albert Cohen, mécontent des performances réalisées par l'opérateur pour son établissement de la rue de Courcelles, Hilton Paris Arc de Triomphe.

Une première décision du tribunal de commerce de Paris, en juillet dernier, a donné raison au propriétaire et l'appel en référé du groupe américain vient d'être rejeté par le tribunal.

La SIHPM peut casser le contrat de management, et réclame des dizaines de millions de dommages et intérêts, prétextant une sous performance de la gestion hôtelière dans le contexte de l'industrie hôtelière parisienne. La SIHPM reproche notamment au groupe Hilton de ne pas avoir voulu passer en 5 étoiles et améliorer par voie de conséquence son prix moyen.

L'établissement de 500 chambres, à deux pas du parc Monceau, est géré depuis son ouverture en 2003 par Hilton Worldwide. Très vite, des tensions se sont installées entre l'opérateur et le propriétaire, dont les bureaux sont installés dans les locaux mêmes de l'hôtel. La SIHPM exigeait davantage de rentabilité pour son investissement financé lourdement par emprunt. Jusqu'à l'ouverture de l'hôtel, le groupe d'Albert Cohen ne gérait que deux établissements sous enseigne Home Plaza à la Bastille et près de la Nation. Le rachat de l'ancienne caserne de gendarmes de la rue de Courcelles et la construction de l'hôtel ont été des opérations d'une grande envergure pour le groupe, dès lors très soucieux de générer un maximum de revenus.

Le tribunal a laissé jusqu'au 5 octobre à Hilton pour retirer toute référence à l'établissement dans son offre hôtelière. La SIHPM a repris de fait la gestion de l'établissement avec le personnel déjà sous son contrôle.

Il semblerait que le groupe Hyatt se soit déjà proposé pour reprendre la gestion de l’établissement, avec la possibilité d’implanter ainsi à Paris son enseigne Andaz, boutique hotel haut de gamme, fortement personnalisé selon la ville et le quartier environnant.